Paris : lancement d'un festival du théâtre amazigh

08/06/2012 - 14:50

PARIS ( SIWEL ) — Créé à l'initiative de Move 2b, sous l'égide de Marc TOUTA, metteur en scène du théâtre et de Smaïl CHERTOUK auteur et publicitaire, avec le partenariat de BRTV, le festival du théâtre Amazigh a lieu les 9 et 10 juin à la salle des spectacles de Berbère Télévision de 14h à 21.


Paris : lancement d'un festival du théâtre amazigh
C'est une initiative unique en son genre qu'accueillera la salle des spectacles de la Berbère Télévision, à Paris : La première édition du festival du théâtre Amazigh (pan-berbère) ( Tafaska tamezwarut n umezgun amaziɣ), qui débutera demain, samedi 9 juin à 14h.

Cette première édition du festival du théâtre amazigh (toutefois exclusivement kabyle) est initiée par le metteur en scène Marc TOUTA et l'auteur Smaïl CHERTOUK. Elle vise à un projet de festival annuel qui permettra des échanges autour de la création théâtrale d'expressions amazighes.

Ce premier festival est co-organisé par la compagnie Marc TOUTA, Smaïl CHERTOUK et quelques bénévoles qui mettent en oeuvre leurs talents puisque le festival tient à la bonne volonté de la structure organisatrice de faire découvrir aux spectateurs le théâtre d'expression kabyle, pour commencer, et signer l'acte de naissance « d'un festival de théâtre de portée plus large qui accueillera à l'avenir d'autres amazighophones » selon l'un des organisateurs.

L'idée est née, explique Marc TOUTA, autour d'un spectacle qu'il avait monté pour une comédienne, et qui porte sur scène un texte de Nora Asval, intitulé "la science des femmes et d'amour", adapté en kabyle par le poète kabyle Rezki RABIA sous l'intitulé "Tid n Tlawin]i". Version kabyle qu'interprétera la comédienne Nouara BELAÏD.

Les participants auront au total 8 spectacles à présenter:

Le festival débutera par un spectacle pour enfants qui sera présenté par quelque jeunes amateurs, Tid n Tlawin (par Nouara Belaïd), la semaines des "aghyoul" une parodie de la semaine des guignols qui imitera les hommes politiques algériens, une lecture de texte : « Aghyoul n Djendjis  »du poète-dramaturge Ameziane KEZZAR, dans une mise en scène originale, le journal d'un écrivain public, les chants du signe, création aussi originale, par Nadia AMGHAR-RABIA. Sera également à l'honneur des présentation des pièces du célèbre Mohand ou Yehya et des textes de Slimane AZEM et Chikh Nordine qui seront interprétés par Rezki RABIA et Nafaâ MOUALEK et « d'autres surprises encore ».

Le festival sera clôturé par un duo humoristique Qezboul et Zalamit qui sont également dans l'aventure.

Le projet fédère plusieurs volontés, notamment des jeunes qui monteront pour la première fois sur scène et "sans subvention aucune à part la chaîne BRTV qui nous a prêté ses locaux ", nous explique Smaïl CHERTOUK, l'un des initiateurs du projet. Il interpelle à l'occasion les gens qui ont des moyens financiers pour investir dans la création artistique kabyle.

Pour les amoureux du théâtre, rendez-vous demain à 14 h à la salle des spectacles de BRTV, 1, rue du Marrais, 93100 Montreuil, Métro ligne 9. L'entrée sera libre.

nj/bbi
SIWEL 082044 juin 12







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu