Panique à bord du vaisseau algérianiste: Après Mohcine Bellabes du RCD, c'est au tour d'Ahmed Betatache du FFS de qualifeir le MAK de "Moutatarifin"

25/04/2016 - 00:39

ORAN (SIWEL) — C'est à partir d'Oran, et dans un arabe châtié qu'un membre du défunt Front des Forces Socialistes a tenu des propos diffamatoires à l'encontre du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK). Emboitant le pas à un autre politique algérien sur lequel nous ne reviendrons pas, Ahmed Betatache use du même terme de "Moutatarifin" (extrémistes) pour désigner le MAK.

Pour rappel ces formations politiques qui, toute honte bue, qualifient le MAK de "Moutatarifin" ont toutes deux scellé des alliances contre-nature avec des organisations islamistes ayant pratiqué le terrorisme islamiste, en l'occurrence le Front islamique du salut et les terroristes dit " repentis ", amnistié par Bouteflika, dont Ali Djeddi et Boukhemkhem pour ne citer que ces deux-là. Pour rappel, leurs "alliés" ont assassiné près de 250 000 personnes au cours des années 90.

Leurs alliés sont les assassinins de Djaout, de Mekbel, de Ouahioune, de Katia Benguana, de Nabila Djehnine, de Smail Yefsah et de tant d'autres. Mais non satisfaits de tourner le dos à leur frère et de prendre pour alliés et partenaire des islamistes terroristes, ils ont l'outrecuidance de qualifier en outre le MAK de "Moutatarifine"....


Panique à bord du vaisseau algérianiste: Après Mohcine Bellabes du RCD, c'est au tour d'Ahmed Betatache du FFS de qualifeir le MAK de "Moutatarifin"
Visiblement ces partis semblent être plus à l'aise avec des terroristes islamistes, qu'ils qualifient sans aucun problème de conscience de "partenaires politiques", plutôt qu'avec des kabyles démocrates et laïcs.

Le 20 avril dernier après la gigantesque démonstration de force du MAK, passant sur l'antenne de la BRTV, le président du MAK répondait magistralement à une question de Mohand Kacioui sur les autres formations politique kabyles. Ainsi, à Mohand Kacioui qui lui demandait quelles étaient les relations du MAK avec les autres formations politiques kabyles, Bouaziz Ait-Chebib répondait ceci : " il faut savoir que les partis politiques de Kabylie craignent de se rapprocher du MAK de peur que les arabes algériens ne les voient comme des kabyles et non comme des algériens" ...

D'ailleurs, c'est pour paraitre plus algériens que les algériens que ces calomniateurs du MAK se font un" point d'honneur" de s'exprimer dans un arabe châtié pour essayer de ternir l'image du MAK. Ils ne savent pas, égarés qu'ils sont,qu'en faisant cela c'est leur propre image qu'ils enfoncent dans l'abime, surtout après des alliances honteuses et contre-nature avec des islamistes à qui ils donnent du " Monsieur"...

Le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, qui en ce 20 avril 2016 a totalement balayé les formations kabyles algérianistes, s'amuse de toute cette agitation autour.

Néanmoins, il y a lieu de rappeler à ces algérianistes zélés que, contrairement au terrorisme islamiste, le droit à l'autodétermination des peuples, pacifiquement revendiqué par le MAK, est un droit politique reconnu par le droit internationale; ce droit est de surcroît ratifiées par l'Etat algérien. Le droit à l'autodétermination n'est nullement de l'extrémisme, contrairement à la doctrine islamiste de leurs "alliés"... "anciens" coupeurs de têtes !

zp,
SIWEL 250039 AVR 16


Ci-après, en vidéo, la prestation de M.Betatache




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu