Ouargla : violents affrontements entre la gendarmerie et les chômeurs

25/03/2013 - 18:44

OUARGLA (SIWEL) — Hier soir de violents affrontements ont eu lieu entre la gendarmerie algérienne et un groupe de chômeurs qui avaient bloqué la circulation des véhicule de transport pétrolier en fermant la route menant de Ouargla à Ghardia. Les affrontements entre la gendarmerie et les chômeurs se sont soldés par l’arrestation d’une dizaine de chômeurs violemment passé à tabac avant d’être finalement relâchés dans la nuit après que la circulation ait été rétablie.


Les jeunes chômeurs avaient procédé à la fermeture de la route reliant Ouargla à Ghardaïa pendant plusieurs heures perturbant fortement la circulation des véhicules de transport pétrolier ; ce qui n’a évidemment pas du tout été du gout du régime algérien qui vit de la rente pétrolière.

Aussi, les éléments de la gendarmerie se sont de suite déployés sur les lieus. Ils ont procédé à des tirs de sommation et ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser le plus rapidement possible les chômeurs et rétablir ainsi la circulation. C’est à la suite de cette dispersion très musclée qu’une dizaine de chômeurs a été embarquée par la gendarmerie. Les jeunes chômeurs ont finalement été relâchés dans la nuit après avoir été violent passé à tabac par les éléments de la gendarmerie.

Il est à signaler que des tentatives similaires de blocage de routes ont été entreprises sur plusieurs autres routes de Ouargla, mais sans succès. D’autre part, un groupe de chômeurs a depuis quelques jours dressé une tente à Guellala, non loin du champ pétrolier Haoud Berkaoui, et y observe un sit-in pour protester contre la marginalisation des gens de Ouargla dans l’accès au travail dans leur région.

nbb,
SIWEL 251844 MARS 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu