Omar Ait Mokhtar du MCAF à Siwel : « La Kabylie et l'Algérie vivent mal leur union »

02/11/2013 - 16:07

PARIS (SIWEL) — Dans un entretien accordé à Siwel, Omar Ait Mokhtar, coordinateur du Mouvement citoyen algérien en France revient sur ses dernières affaires de justices avec des députés et responsables algériens. Il a aussi évoqué la plainte déposée à Milan contre Chakib Khelil. A souligner que les propos tenus par M. Ait Mokhtar n'engagent en rien Siwel.


Omar Ait Mokhtar. PH/DR
Omar Ait Mokhtar. PH/DR
Vous êtes responsable du Mouvement citoyen algérien en France (MCAF) et depuis quelques mois, votre mouvement est sur plusieurs fronts. Quelles en sont les raisons ?

C’est très simple, après les élections législatives de mai 2011 auxquelles j’ai participé, en témoin vivant, car je peux vous assurer que c’était une mascarade électorale, une formalité d’usage où les dés sont jetés bien avant, une histoire de quotas ! On place les gens à l’APN ! J’ai été dupé, j’ai cru cette fois parce que le pouvoir avait avoué les fraudes précédentes puis l’annonce des observateurs internationaux était un semblant de gage. Or qu’on a assisté à une mascarade électorale, je m’en veux parce qu’on m’a eu pour la deuxième fois, je me suis aussi présenté en 2007. Enfin participer au débat vaut le coup, on s’exprime …puis, on apprend comment ce pouvoir traite les Algériens ! J’ai compris qu’en Algérie le pouvoir ne partira jamais avec les urnes par conséquent il faut chercher un autre moyen ! J’ai créé avec des amis militants le MCAF, un mouvement de pression qui consiste à révéler et dénoncer toutes formes d’injustices et de corruption, il suffit de lire : Lénine (Que faire ?) Les gens commencent à croire à notre méthode, ils nous rejoignent par milliers en France biensûr et à l’étranger en général mais nous avons énormément de sympathisants en Algérie aussi. J’en suis ravi.

Après le dépôt de plainte contre Chakib Khellil à Milan, Chafia Mentalecheta, députée algérienne vous a intenté un procès à Paris. Pour quelles raisons vous a-t-elle poursuivi en justice ?

Cette femme m’a rejoint en 2011 pendant la grève sauvage chez Air Algérie qui a laissé des milliers d’Algériens sur le carreau dans tous les aéroports du monde entier desservis par cette compagnie, des images tournaient en boucles dans les chaines d’information, nous avons créé l’association de défense des usagers d’Air Algérie, nous étions co-présidents, c’était pour demander l’indemnisation de tous les usagers par voie de justice, finalement l’actuel président de cette compagnie est venu à Paris négocier cette affaire à l’amiable…J’ai fait d’elle une vedette ! Mais un jour, pour remettre les dossiers des usagers que moi, j’ai reçu, il fallait changer le formulaire qui était au départ une sorte de procuration pour déposer des plaintes en justice dont certains dossiers détenus par l’avocat que personnellement j’ai pris. Ces usagers, après cette négociation ont soulevé le problème, il fallait que le formulaire soit une demande d’indemnisation par peur de représailles par certains, ce qui est légitime, là, madame Mentalecheta m’a proposé de scanner et photocopier tous les dossiers par sa secrétaire puis les renvoyer à ces usagers, c'est-à-dire voler la structure où elle travaille, la mission locale de Poissy, une structure municipale pour aider les jeunes défavorisés et égarés à trouver un boulot…C’est là qu’on s’est séparé après mon refus d’utiliser l’argent de cette ville à son insu, j’ai raconté cela aux responsable de l’Ambassade d’Algérie. J’ai continué le travail tout seul, je remettais les dossiers à Air Algérie à Opéra et j’accompagnais les gens quand il le fallait (tout ça est vérifiable). Arrivées les élections législatives, elle comme moi avions été candidats, elle devait être candidate libre, elle a chanté cela partout, elle n’a pas pu avoir les signatures nécessaires malgré qu’elle a utilisé certains employés du consulat d’Algérie à Paris, elle accusait tous les consuls d’incompétents…alors là, Meziane Cherif l’ancien consul de Paris lui a suggérée de se présenter avec le parrainage d’un parti politique, il lui a choisi un parti cocotte-minute comme on les appelle en Algérie, ceux créer 3 mois avant cette élection…jusque-là, nos relations sont réduites mais pas en guerre, nous avons même fait une émission de télé ensembles.

Par contre, quand j’ai vu son tract de compagne et j’ai découverts qu’un de ses soutien est Abdellah Zekri, ce monsieur est membre du CFCM et conseiller à la mosquée de Paris qui est logiquement tenu par le devoir de réserve ! Tous les candidats presque ont crié au scandale et la fraude !!! Alors la réponse des autorités algériennes était la suivante : Vous allez faire valoir ce droit si elle est élue, tu penses ! Nous avons envoyé des rapports…rien du tout, elle est placée députée et point ! Bref, je n’ai jamais arrêté le combat contre la cherté des billets d’avions vers l’Algérie, vers le mois de juin alors les prix étaient exorbitants nous avons fait un scandale puis nous avons annoncé une manifestation pour la rentrée et éventuellement un boycott…Cette femme et la mascarade électorale, je l’ai oubliée. Au mois de juillet 2011 alors que je trouvais en Kabylie chez moi, des ex-candidats me téléphonent pour m’annoncer que madame la députée placée à l’APN avait donné une interview au quotidien El Watan où elle disait que j’utilise les usagers pour autres chose et pour du régionalisme et le MCAF n’est qu’une nébuleuse, J’ai découverts en elle, l’anti-kabylisme primaire…J’étais furieux quand j’ai eu ce journal entre les mains, autant de mensonges, j’ai formulé ma réponse qu’El Watan avait publié comme commentaire de cet interview c’est sous le titre « Ma réponse à la députée de la honte » et cette réponse a été reprise par des blogs et des sites internet…Elle m’a attaqué en France, hors que l’affaire s’est reproduite en Algérie ! Que dites-vous d’une députée qui préfère la justice d’un autre pays ? Elle n’a pas cité ni attaqué El Watan non plus, bref…

J’ai soulevé un problème grave, celui de la légitimité : Et comment ? Savez-vous que le code de famille en Algérie est complètement inspiré de la Charia, alors en ce qui concerne la femme et ses droits …la femme est réduite à moins que rien… il est stipulé qu’une femme musulmane ne peut pas épouser un non musulman et point à la ligne ! Hors Madame Mentalecheta a eu trois enfant avec un non musulman (un français) pour moi ça ne pose vraiment aucun problème mais quand on veut fabriquer des lois d’un pays, la moindre des choses est de respecter la loi de la République en vigueur ! J’ai dit que cette femme est illégitime à l’APN à moins d’abroger ce code de la famille ! Bon, le délibéré est prévu le 22 novembre prochain, j’ai confiance en la justice et je suis déterminé à aller au bout de mes pensées.

Dans vos billets d’informations, vous citez plusieurs personnes, comme Meziane Cherif,…, quel est leur rapport à l’affaire en justice vous opposant à Mme. Chafia Montalecheta ?

Méziane Cherif c’est l’ancien consul de Paris, c’est lui qui a donné les 200 000 € dans l’affaire de justice de Cheb Mami, c’est la clique avec Madame Mentalecheta …Un moment, il voulut faire du consulat un parti politique, il est cité dans pas mal d’affaire de corruption et la nouvelle que je mettrai au clair, c’est l’affaire des meubles. Juste avant qu’il soit mis en retraite, il a fait des travaux dans un pavillon qui appartient à l’Algérie à Colombes dans les hauts de seine, il l’a meublé pour une somme colossale avec bien sûr l’argent du peuple et à son départ il a tout vidé pour les mettre dans son domicile privé à Créteil ! Je ne raconte pas cette histoire d’escroquerie à la CAF (caisse d’allocations familiales) … ll doit rembourser et point à la ligne, il en a de quoi, il a un autre appartement à Paris, rue de la Fayette et une demeure dans le sud-ouest de la France… C’est lui qui a aidé Chafia Mentalecheta avec Abdellah Zekri celui qui figure avec sa photo dans le tract de compagne de cette femme que vous voulez que j’appelle députée ! Des soirées de compagne aux salons Vianney adoré par Cherif Méziane en son temps.

Vous accusez aussi un journaliste d’avoir mené campagne contre vous. Correspondant de Liberté à Paris, vous l’accusez même de vouloir défendre Chakib Khellil. Qu’en est-il réellement ?

Vous avez vu ce (…) ! Digne d’un (…) ! C’est un déni de démocratie, je m’attendais à prendre des coups, mais pas comme cela ! Il m’a diffamé grave, il a inventé des choses, il me prête des propos qui me sont étrangers ! Il n’était pas présent au procès déjà, heureusement que le tribunal a cosigné mon intervention, il raconte que j’avais dit « chez nous les femmes doivent rester à la maison » impensable pour un Kabyle, on a jamais réduit les femmes au contraire ! Il a fait un procès à charge contre moi, il a voulu me discréditer, c’est la méthode autoritaire du parti unique, cette affaire va aller très loin, ce « djarnanite » travaille à l’AFP, je saisirai son PDG Emmanuel Hoog, je viens d’envoyer ma mise au point au journal liberté, je déposerai une plainte contre lui et si jamais Liberté fait fi de ma mise au point, je l’attaquerai aussi. J’espère qu’il est bien payé pour écrire ça ! À mon avis, on lui a dit de faire ça, croyant que je suis dh liguatto !!! Je laisserai des cadavres dans mon chemin qui nous mènera vers la démocratie !!! Ce n’est pas la première fois qu’on m’attaque, il faut voir ce que je reçois comme messages, dans ma page Facebook, je les laisse même, ça se retourne en général contre les expéditeurs, c’est comme cracher au ciel. Les gens ne sont pas cons, surtout les insultes venues de lâches qui se cachent derrière les pseudonymes ! Déjà nous détestons les femmes voilées, alors que dire les hommes voilés !!!

Depuis le dépôt de plainte à Milan contre Khelil, où en est l’affaire ?

Le procureur de Milan qui m’a reçu est impressionnant, il s’agit de Fabio De Pasqualle, le tombeur de Berlisconi, il est redoutable, j’ai passé deux jours dans son bureau, enfin deux fois en deux jours, il avance à pattes géantes, il a bloqué des comptes et scellé de belles baraques en Europe. Il m’a rassuré qu’il ira jusqu’au bout. Dans cette affaire le MCAF n’est que partie civile, nous aurons le privilège d’assister au procès qui s’ouvrira au courant de l’année prochaine.

Vous vous exprimez sur une agence kabyle d’information qui prône l’autodétermination de la région, quelle est la position de votre mouvement ?

D’abord je suis fier et dans ma tête c’est une évidence que tous les kabyles soient fiers de l’être. S’aimer soit même est une chance c’est comme aimer sa mère, son père, sa femme, ses enfants, sa terre…ce n’est pas qui va m’excuser d’être kabyle.
Pour revenir à votre question, vous savez que M. Ferhat Mehenni est mon ami, c’était mon idole comme il l’était pour tous les jeunes de ma génération, c’est le symbole des luttes démocratique, il est fils de Chahid, qui comme lui éprouvera autant de sentiment pour lequel son père est tombé ? M. Ferhat Mehenni m’a dit une fois à propos du combat que je mène que lui-même avait par le passé fait ce que je suis en train de faire et qu’il a donné plusieurs fois la chance à l’Algérie, hélas ! M. Ferhat au départ, l’autonomie est pour lui une solution pour la Kabylie et l’Algérie en même temps, et c’est une vérité indéniable, les deux vivent mal leur union, c’est comme un couple mal uni.

En l’état actuel des choses c’est la seule solution à moins que ce pouvoir comprenne qu’il fait fausse route, Donc permettez-moi de suivre la route de M. Ferhat Mehenni! Qui sait, peut-être je le rattraperai …J’ai remarqué par exemple nos cousins d’Alger quand ils viennent en week-end en Kabylie, ils disent an rouh ar tmurt , donc c’était déjà Ttamurt !

Quand on regarde l’histoire, Dites-moi comment et pourquoi à l’indépendance, Ben Bella et Boumediene ont mis fin a la gestion du pays par les 6 Wilayas historiques et la fédération de France? On change une équipe qui gagne ? Il fallait rester ainsi, une régionalisation avec un pouvoir central, et non ! Pour fausser l’histoire, faire fi des spécificités des régions qui pourraient être une richesse extraordinaire et bien évidement pour ne plus se rappeler des lions comme Abane, Krim, Didouche, Zighout, Amirouche puis Boudiaf et Ait Ahmed qui ont tracé ce chemin gagnant, il fallait concentrer tous les pouvoirs à Alger pour arriver à la situation catastrophique actuelle, un découpage pour diviser, permettre la fraude électorale et la corruption généralisée !

Aimons-nous et ne coupons pas surtout les ponts, j’ai beaucoup apprécié la position de mon ami Idir et si vous écoutez Matoub, Ait Menguellet... ils analysent parfaitement et décrivent justement cette option. Je souhaite un grand rassemblement pour additionner nos forces, nous sommes capables ! Yes we can !

dm
SIWEL 02 1607 NOV 13







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche