OPINION / Par Fikri El Azrak : « La priorité Rifaine »

11/03/2014 - 17:12

RIF (SIWEL) — Sans doute, si nous resterons comme nous sommes actuellement, le criminel d'hier et d’aujourd’hui, celui qui a exercé de nombreux crimes contre notre peuple dans le passé, et celui qui continue jusqu'à nos jours de nous torturer.... restera le seul bénéficiaire. Je crois qu'avant l'ouverture de ces grands dossiers, il faut que nous construisions notre propre organisme qui sera le représentant légitime de la population rifaine, et nous lutterons pour l'obtention d'une reconnaissance par la communauté internationale. C’est-à-dire que le représentent du peuple rifain dans la scène politique internationale sera IRIFIENS même.


Pour Fikri El Azrak, la priorité rifaine est la mise en place d’une organisation rifaine qui représentera légitimement le peuple rifain afin de  « limiter l'ennemi de commercialiser nos douleurs, nos dommages et nos tragédies pour son propre compte et à notre détriment. », précise l’auteur (PH/DR)
Pour Fikri El Azrak, la priorité rifaine est la mise en place d’une organisation rifaine qui représentera légitimement le peuple rifain afin de « limiter l'ennemi de commercialiser nos douleurs, nos dommages et nos tragédies pour son propre compte et à notre détriment. », précise l’auteur (PH/DR)


OPINION / Par Fikri El Azrak

« La priorité Rifaine »


Dernièrement, j'observe comme les autres rifains plusieurs débats à propos des grands dossiers du Rif qui ont une relation avec les autres pays dans l'espace euro-méditerranéen, notamment la guerre chimique, les crimes de guerre exercée contre notre peuple durant l'histoire... etc.

D'une part, ce genre de débats sont très importants pour que les rifains (de l'intérieur et de l'extérieur) connaissent mieux notre histoire et qu’elle soit écrite en lettres d'or et de sang dans notre mémoire et celle des autres ; ce qui conduira vers une renaissance du sentiment rifain chez les générations actuelles.

Mais d'un autre part, ça conduira aux autres résultats négatifs quand les débats « rifains-rifains », à propos de nos dossiers collectifs, expriment l'acquitté de l'État marocain dans toutes les problématiques historiques ; surtout quand nous voyons quelques rifains qui accusent les autres États européens et signent l’acquitté du principal responsable des crimes historiques commis contre le Rif et ses habitants : l'État marocain dans ce cas.

Ce qui est pire dans tout ça, c’est quand nous entendons quelques menaces de déposition d'une plainte contre des États européens, déterminés comme responsables de ce qui a passé dans le Rif depuis les années 20 au siècle dernier, sans l'accusation de l'État marocain, représenté par le Sultan Yousef à l'époque , et qui est le criminel principal de cette guerre contre le Rif et contre l'humanité.

Que signifie tout cela ? Qui en bénéficiera en fin de compte ? Et qui, jusqu'à nos jour, représente les rifains auprès de la communauté internationale ?

Sans doute, si nous resterons comme nous sommes actuellement, le criminel d'hier et d’aujourd’hui, celui qui a exercé de nombreux crimes contre notre peuple dans le passé, et celui qui continue jusqu'à nos jours de nous torturer.... restera le seul bénéficiaire.

Je crois qu'avant l'ouverture de ces grands dossiers, il faut que nous construisions notre propre organisme qui sera le représentant légitime de la population rifaine, et nous lutterons pour l'obtention d'une reconnaissance par la communauté internationale. C’est-à-dire que le représentent du peuple rifain dans la scène politique internationale sera IRIFIENS même.

C’est celle-là la priorité rifaine actuellement à mon avis. Comme ça nous pourrons limiter l'ennemi de commercialiser nos douleurs, nos dommages et nos tragédies pour son propre compte et à notre détriment.

Fikri El Azrak
fikri2959@yahoo.fr


SIWEL 111712 MARS 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu