OPINION / Le chemin de la décolonisation commence d'une force organisée.

02/05/2014 - 11:54

RIF (SIWEL) — La nécessité historique du Rif, et le poids des causes Rifaines, nous obligent d'unifier nos rangs pour renforcer notre front de combat, et de dépasser le langage revendicatif. On se doit de travailler pour l'obtention de notre rêve collectif qui est la décolonisation du Rif, et la création d'une république démocratique laïque basée sur les principes de la démocratie et les droits de l'homme, qui sont les mêmes principes de notre amazighité.


Fikri El Azrak, jeune auteur rifain (PH/DR)
Fikri El Azrak, jeune auteur rifain (PH/DR)
Le chemin de la décolonisation commence d'une force organisée.

par: EL Azrak Fikri

RIF Il y'a longtemps que les Rifains débattent à propos leur avenir collectif, qui est menacé sous le régime colonial dictatorial marocain. Parmi les suggestions qui étaient bien présentés dans les débats Rifains-Rifains, il y avait la nécessité de construire une force Rifaine bien organisée qui peut regrouper ce qui est politique avec ce qui est économique, social...etc. Entre les Rifain(e)s du Rif et d'ailleurs. Une force qui sera le bateau qui se transportera le Rif à la plage de la paix, de la liberté, la laïcité et la fraternité, de la démocratie et la modernité. Une force qui sera le sauveur du Rif, de toutes ses affaires politiques, économiques, historiques... etc., une force qui commencera l'action au lieu d’être la réaction sur les actions des autres.

Une force qui créera une action Rifaine qui est un travail pour la décolonisation du pays, au lieu d'appuyer sur le langage revendicatif : Le langage des faibles et des échecs en fin de compte. Cette force sera le représentant légitime, politiquement et juridiquement, du peuple Rifain auprès de la communauté internationale. Ce peuple qui souffrait trop durant son histoire, et qui souffrent encore entre la matrice du régime monarchique dictatorial, et l'enclume de ses parties et ses organismes sociopolitiques. Les organismes qui maquillent jusqu'à nos jours le mauvais visage du Makhzen à travers une série d’activités liées à certaines causes Rifaines en relation avec les autres parties internationales (la guerre du Rif). Cela dans le bût de la création des portes paroles du Rif sans l'avis des Rifains eux même !

Nous confirmons une autre fois que débattre à propos les causes du Rif avec les autres parties de la communauté internationale sans représentants du peuple Rifain, et l'appui sur le langage revendicatif au lieu de faire l'action..., restent en fin de compte des démarches en faveur du régime même. Comme cela s'est produit auparavant avec les anciens négociations des ennemis sur le dos des Rifains comme celles d'Aix-les-Bains, Bouznika 2000 avec les amazighes de services, l'équité et réconciliation où le bourreau devenait une victime, et la victime devenait bourreau!

Alors, les propriétaires du langage revendicatif qui porte certaines demandes réformatrices aux autorités coloniales de Rabat veulent-ils retourner à l'arrière et reproduisent donc les mêmes procédures des conspirations contre notre peuple ? Veulent-ils faire ça sans calculer bien les valeurs du fond historique et stratégique de la problématique du Rif ?

Le Rif, ce pays annexé par la France coloniale au Maroc (né en 1956 à Versailles) ; Ce pays qui était indépendant pendant toute son histoire jusqu'à sa colonisation au début du XXeme siècle par la France et l'Espagne. Ces deux États ont annexé le Rif au Maroc suite aux négociations entre les trois parties. Ce pays a perdu donc ses frontières politiques, son propre système de gouvernance et ses coutumes juridiques. Il est annexé au régime dictatorial qui a assassiné et assassine jusqu'à aujourd'hui les voix libre du Rif. Ce régime meurtrier et mafieux très loin de la notion de l'État, est un prédateur qui ravage les richesses du peuple Rifain. Ce régime terroriste arabo-musulman emprisonne les Rifain qui disent NON pour ses conspirations...., Est malheureusement encore déterminé par certains propriétaires du langage revendicatif comme "propriétaire des droits historiques", et certains d'autres le considèrent comme "représentant légitime du peuple Rifain" !

La nécessité historique du Rif, et le poids des causes Rifaines, nous obligent d'unifier nos rangs pour renforcer notre front de combat, et de dépasser le langage revendicatif. On se doit de travailler pour l'obtention de notre rêve collectif qui est la décolonisation du Rif, et la création d'une république démocratique laïque basée sur les principes de la démocratie et les droits de l'homme, qui sont les mêmes principes de notre amazighité.


SIWEL 021154 MAI 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche