Nucléaire iranien : la Chine s'oppose à des sanctions contre Téhéran

10/11/2011 - 10:51

PÉKIN ( SIWEL) — La Chine alliée de l'Iran s'oppose à de nouvelles sanctions contre Téhéran et rejoint la Russie sur la même position.


Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei.  PHOTO: AFP
Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei. PHOTO: AFP
«  Les sanctions ne peuvent fondamentalement pas régler la question » du programme nucléaire iranien, a déclaré aujourd’hui jeudi un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères.

Le porte-parole était interrogé après la publication d'un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qui accuse l'Iran d'avoir cherché à se doter de l'arme atomique.

Moscou avait annoncé mercredi qu'il ne soutiendrait pas de nouvelles sanctions. « Toute sanction supplémentaire contre l'Iran sera interprétée dans la communauté internationale comme un instrument pour changer le régime à Téhéran. Une telle approche est inacceptable et la partie russe n'examinera pas des propositions en ce sens », a déclaré hier, mercredi, le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Guennadi Gatilov.

cc
SIWEL 101051 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu