Nouvel harcèlement à l'aéroport sur Razik Zouaoui, cadre du MAK

19/12/2011 - 11:02

VGAYET (SIWEL) — Après avoir subi la répression et le harcèlement des services algériens pendant deux journées, M. Razik Zouaoui a fini par prendre l'avion à destination de Paris aujourd'hui à 10h. Il a du néanmoins faire face à de nouvelles intimidations lors du passage à la frontière.


Razik Zouaoui, cadre du MAK (PHOTO : DR)
Razik Zouaoui, cadre du MAK (PHOTO : DR)
Ce matin à l'embarquement, les agents de la PAF (Police de l'air et des frontières) l'ont soumis à une fouille minutieuse, son téléphone portable a été scruté. La police des frontières a aussi eu recours au chantage en exigeant de lui le mot de passe de son ordinateur portable s'il voulait embarquer. C'est ainsi que la totalité de ses fichiers ont été supprimés par les services algériens.

Le MAK (Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie) dans un communiqué adressé à Siwel « prend à témoin l'opinion publique nationale et internationale devant les exactions du pouvoir algérien dans l'affaire de Razik Zouaoui ».

« C'est une des formes d'agressions que subit le peuple kabyle depuis l'indépendance. Ce régime dictatorial porte atteinte aux droits de l'homme et entrave la libre circulation de citoyens dignes et responsables parce qu'ils s'opposent à sa gouvernance raciste et criminelle. Il multiplie ses agressions contre les militants du MAK et démontre par-là même que son recours à la répression dénote son incapacité à faire face à la dynamique autonomiste qui mène un combat digne et légitime contrairement à sa politique anti-Kabyle  », conclut la déclaration.

cc/bbi
SIWEL 191102 DEC 11





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu