Nord malien : le groupe terroriste Ansar Dine gèle l’accord d’Alger

04/01/2013 - 12:36

NOUAKCHOTT (SIWEL) — Le groupe terroriste Ansar Dine, réputé proche des services secrets algériens, vient d’annoncer le gel de l’accord d’Alger qui le lie au MNLA, mouvement amazigh de l’Azawad.


Iyad Ag Ghali, chef terroriste d'Ansar Dine. PH/DR
Iyad Ag Ghali, chef terroriste d'Ansar Dine. PH/DR
Dans un message diffusé par la presse mauritanienne, Ansar Dine, par la voie de son premier responsable Iyad Ag Ghali, proche collaborayeur du µDRS algérien annonce la remise ne cause défintive de l’accord d’Alger.

A Alger, pour rappel, Le 21 décembre, Ansar Dine et le MNLA ont signé un accord de cessation des hostilités dans les territoires de l’Azawad, libérés l’an dernier par les patriotes du MNLA. Cet accord est intervenu au moment où le Conseil de sécurité de l’ONU a donné son accord pour une intervention militaire dans le nord du Mali. Dans son message, le chef d’Ansar Dine regrette que les autorités maliennes n’ont pas respecté le deal passé à Alger.

Pour précisions, Ansar Dine, dont les enfants du premier responsable sont scolarisés au lycée Ben Badis à Alger (ex Alexandre Dumas), est un mouvement terroriste créé et financé par l’Algérie afin de brouiller l’avancée du MNLA qui a proclamé l’indépendance de l’Azawad.

aai
SIWEL 041236 JAN 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu