Nord Mali : compromission de l'Algérie avec le groupe terroriste Ansar Dine (MAK)

06/11/2012 - 13:29

KABYLIE (SIWEL) — Le président du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK), Bouaziz Aït Chebib, dénonce dans un communiqué la compromission "éhontée" de l'Algérie avec le groupe islamiste terroriste Ansar Dine et réitère le soutien indéfectible du peuple kabyle au peuple touareg de l'Azawad.


Des éléments du groupe islamiste Ansar Dine au Nord Mali (PH/DR)
Des éléments du groupe islamiste Ansar Dine au Nord Mali (PH/DR)
Le document parvenu à Siwel rappelle que depuis la proclamation de l'indépendance de l'Azawad, le 06 avril 2012, « Alger déploie toute sa diplomatie pour empêcher l'émergence de l'Azawad, le premier état amazigh indépendant. »

Le président du MAK précise que ce sont les militaires, "dépositaires du pouvoir en Algérie", qui ont « créé et armé Ansar Dine : une dangereuse organisation terroriste mise en cause dans le massacre des Touaregs et pour la destruction de mausolées classés au patrimoine mondial de l'Unesco ».

Suite au revirement de l'avis du pouvoir algérien quant à une éventuelle intervention militaire au nord Mali, Bouaziz Aït Chebib accuse explicitement Alger « d'« organiser méthodiquement l'infiltration des éléments d'Aqmi dans l'Azawad ». la preuve étant les négociations en cours entre Ansar Dine et le pouvoir algérien ainsi que les récentes déclarations des islamistes d'Ansar Dine dans lequelles ils reconnaissent que depuis le début du soulèvement touareg « le contact n'a jamais été rompu avec l'Algérie ».

Le responsable autonomiste kabyle ajoute que «  Le régime raciste d’Alger et ses généraux redoutent la naissance d'un Etat amazigh laïc et moderne. La haine viscérale de tout ce qui est amazigh est une constante chez les dirigeants arabes de tous les pays. Voyez cet émir qui fait pression sur Microsoft pour qu'il retire de son nouveau système d'exploitation la graphie amazighe. »

Le MAK condamne « avec force cette alliance infâme qui tente honteusement de perpétuer l'impérialisme franco-arabe en terre Amazigh, la terre des Hommes libres. Les massacres perpétrés par l'Armée coloniale du MALI, dans l'indifférence totale du monde dit libre, est une honte pour l'humanité. Le silence de la communauté internationale devant un tel génocide est une complicité criminelle que l'Histoire retiendra.  »

Et de conclure par : « Encore une fois, dans l’indifférence totale, les droits de l'homme sont sacrifiés sur l'autel des intérêts économiques. Lutter contre les terroristes d’Ansar Eddine, de l’AQMI et du MUJAO est légitime mais livrer des civils touaregs aux forces maliennes est un crime. Par ailleurs, le fait de s’en remettre à la CEDEAO pour résoudre la crise de l’Azawad sans associer aux négociations le MNLA, le seul représentant légitime du peuple azawadien, voue toute tentative de solution à l’échec. La Kabylie, pays frère, réitère son soutien indéfectible au jeune Etat de l'Azawad. Le combat des Touaregs pour la vie est juste et ce qui est juste vaincra. Le peuple d'azawad triomphera du MALI, de la France et de son appendice : l'Algérie. »

wbw
SIWEL 061329 NOV 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche