Nigéria : la groupe islamiste Boko Haram revendique les attentats

06/11/2011 - 00:34

LAGOS (SIWEL) — Les militants du groupe islamiste Boko Haram -signifiant en langue Haoussa « l'éducation occidentale est un péché »- ont revendiqué la responsabilité d'une série d'attaques de vendredi dans et autour de Damaturu et Maiduguri, au nord du Nigeria, faisant au moins 69 morts.


Des militants de la secte islamiste Boko Haram, capture extraite d'une vidéo datant de 2010. (PH/DR)
Des militants de la secte islamiste Boko Haram, capture extraite d'une vidéo datant de 2010. (PH/DR)
Les assaillants s'en sont pris à des églises, des mosquées et des postes de police. Les fusillades ont duré plusieurs heures.

A Damaturu, capitale de l'Etat de Yobe, des témoins ont rapporté samedi que des dizaines de corps étaient entassés dans les morgues.
Dans la ville de Maiduguri, à une centaine de kilomètres plus à l'est, un triple attentat suicide a visé un complexe militaire peu après la prière du vendredi et trois autres bombes ont explosé. Il y a eu au moins sept blessés.
Ces attaques revendiquées seraient les plus audacieuses et coordonnées jamais réalisées par Boko Haram,

Le porte-parole de Boko Haram, Abul-Qaqa a revendiqué la vague d'attentats et de tirs qui ont tué au moins 69 personnes en déclarant : « Nous allons continuer à attaquer les intérêts du gouvernement fédéral jusqu'à ce que les forces de sécurité arrêtent leurs excès sur les membres de notre mouvement. »

Prônant un islam radical et rigoriste, l'idéologie du mouvement s'inspire des Talibans d'Afghanistan, rejetant la modernité et visant à instaurer la charia dans les provinces musulmanes du Nord du pays, Boko Haram mène une lutte sanglante contre le gouvernement central nigérian depuis fin 2003.

En août, ces fondamentalistes avaient revendiqué la responsabilité d'un attentat suicide à la voiture piégée ayant dévasté le siège des Nations Unies à Abuja, qui a fait 24 victimes et blessé 116 autres personnes.

Le Nigéria est le 5ème producteur de pétrole au sein de l’OPEP et le 10e au niveau mondial; en 2050, il se positionnera comme le troisième pays le plus peuplé au monde après l'Inde et la Chine, sa population devrait atteindre 433 millions d'habitants, selon une étude démographique de 2011 réalisée par l'institut français INED.

wbw
SIWEL 060034 NOV 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu