Nigeria : Boko Haram lance un ultimatum de 3 jours aux chrétiens pour quitter le nord du pays

02/01/2012 - 18:22

ABUJA (SIWEL) — Lors d'une audio-conférence de presse hier, 1er janvier 2012, Abul Qaqa, l'un des dirigeants de la secte musulmane radicale nigériane, Boko Haram, a lancé un ultimatum aux chrétiens, exigeant leur départ du nord du pays, dans les trois jours. Boko Haram invite également les musulmans du Sud à se regrouper au Nord.


Attentat à Madalla, près d'Abuja, contre l'église Sainte Theresa. (PHOTO: Reuters)
Attentat à Madalla, près d'Abuja, contre l'église Sainte Theresa. (PHOTO: Reuters)
C’est une nouvelle étape que vient de franchir le groupe islamiste en exigeant de tous les chrétiens de quitter le nord du Nigeria dans trois jours. Boko Haram menace de combattre les troupes gouvernementales dans les zones où l’état d’urgence a été décrété.

La secte islamiste appelle tous les musulmans se trouvant dans le sud du pays à revenir dans le Nord.

Face à cette situation, le président Nigérian, Goodluck Jonathan a décrété l’état d’urgence ce week-end dans plusieurs zones du Nigeria et a ordonné la fermeture des frontières avec les pays voisins : le Niger, le Cameroun et le Tchad.

Ces mesures interviennent après les attentats qui ont ciblé des lieux de culte chrétiens le jour de Noël. Ces attaques revendiquées par Boko Haram avaient fait une cinquantaine de morts. La communauté chrétienne a menacé de recourir à l’autodéfense si les violences devaient se poursuivre.

Ce 31 décembre 2011, les évêques catholiques ont demandé l'intervention du président pour que celui-ci fasse appel à des experts étrangers pour soutenir les forces de sécurité nigérianes dans la lutte contre Boko Haram.

cc
SIWEL 021822 JAN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu