Mouvement citoyen des Algériens de France: " Mieux vaut s'adresser au bon Dieu plutôt qu'à ses saints "

11/06/2013 - 15:37

PARIS (SIWEL) — Une délégation du Mouvement citoyen des Algériens de France (MCAF), s’est rendue ce matin, mardi 11 juin à 11h, à l’institution nationale (français) des Invalides à Paris pour s’enquérir de l'état de santé du président de la république algérienne, Abdelaziz Bouteflika.


L’institution nationale (FR) des invalides : centre médico-chirurgical des anciens combattants et des invalides (PH/DR)
L’institution nationale (FR) des invalides : centre médico-chirurgical des anciens combattants et des invalides (PH/DR)
Devant le flou autour de la maladie du chef de l’Etat hospitalisé à l’hôpital du Val de grâce depuis le 25 avril dernier puis transféré à l’hôtel national(français) des invalides ; la porte est ouverte à la suspicion et spéculation pendant que peuple reste à la merci d’une déclaration émanant d’Enrico comme de Cheb Mami, or aucun bulletin de santé n’est diffusé par la présidence.

Devant ce fiasco, le MCAF a décidé de s’adresser directement à cet établissement pour mettre fin à toutes les rumeurs. Voir le bon Dieu plutôt que ses saints ! Nous demanderons à lui rendre visite ou alors rencontrer ses médecins.

Notre conscience exige de nous ce déplacement pour ainsi informer les algériennes et algériens qui ont le droit de savoir dans quel état se trouve le chef de l’Etat. Cette situation ne peut plus durer.

Maladie n’est pas défaut, nous lui souhaitons un prompt rétablissement mais dans le cas où il ne peut plus remplir sa mission, qu’il démissionne et le peuple algérien « souverain » organisera une élection anticipée pour choisir celui qui présidera sur les destinées de notre pays.

Le coordinateur du MCAF

Omar Ait Mokhtar

NB: Siwel publie cette déclaration sans pour autant partager le contenu de la déclaration, hormis peut-être qu'il vaut mieux, effectivement s'adresser au bon Dieu qu'à ses saints, c'est à dire "s'enquérir de l'état de Bouteflika auprès de qui de droit, c'est à dire des autorités françaises, annulant de fait la prétendue "souveraineté" mentionnée dans ce communiqué. Quant à "l'élection anticipée pour choisir celui qui présidera sur les destinées de notre pays", une telle affirmation relève simplement du...Gag

SIWEL 111537 JUIN 13

Voir en pièce-jointe la photo de la plaque d'entrée de l’hôpital militaire des invalides, précisant que cet établissement est une institution nationale abritant le centre médico-chirurgical pour anciens combattants et grands invalides...interdites aux touristes.

invalides_2.bmp invalides 2.bmp  (1.98 Mo)





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu