Montréal : Conférence de l'Anavad et du MAK sur la Kabylie

24/06/2016 - 12:02

MONTRÉAL (SIWEL) — À l'occasion de la Journée de la nation kabyle, et sur invitation des associations "Amitié Québec Kabylie", du Centre Culturel Kabyle (CCK) et du Centre Amazigh de Montréal (CAM), une conférence portant sur l'état des lieux en Kabylie et sur les perspectives à venir, a été animée jeudi soir à la société Saint-Jean Baptiste de Montréal (SSJB) par deux ministres du Gouvernement provisoire kabyle en exil (Anavad) et un membre du Conseil national du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK)


Les conférenciers sont revenus sur les rétrospectives opérées par les institutions souverainistes kabyles tant par le Gouvernement provisoire kabyle à l'extérieur que par le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie à l'intérieur et se sont étalés sur les perspectives à venir pour la Kabylie tels que le fondement du parlement Kabyle, la mise en place de médias lourds pour la Kabylie et ont évoqué les percepts d'un système économique à mettre en place en Kabylie.

Arrivé dans la matinée à Montréal. Lyazid Abid, vice-président du Gouvernement provisoire kabyle (Anavad) ministre des Relations internationales a été accueilli par ses co-conférenciers, Muhend Weɛmer Hachim, membre du Conseil national du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), Lhacene Ziani, vice-président de l'Anavad et ministre de la Médiation ainsi que
Tahar Ait Abdeslam, conseiller en finances auprès de l'Anavad.

Face à une assistance fort nombreuse, la conférence a été entamée par Dda Muhend Weɛmer Hachim dont l'intervention était axée sur le Projet pour un Etat Kabyle (PEK) adopté lors du IIIème Congrès du MAK du 26 février 2016 à At Zellal.

Au tour de Lyazid Abid de rappeler que le MAK et l'Anavad sont là pour protéger la Kabylie, « l'Anavad, sous la houlette de Ferhat Mehenni, et le MAK sous celle de Bouaziz Ait Chebib, œuvrent pour la concrétisation de nos idéaux d’indépendance et de liberté. Notre effort s’inscrit, d’ores et déjà, dans le changement que nous voulons voir dans le monde ».

Après avoir martelé la nécessité d'avoir un regard concret sur le besoin de développer la Kabylie, il était revenant sur l’acharnement des autorités coloniales algériennes contre les militants et les leaders du MAK, Lyazid Abid explique que « c’est ce même pouvoir qui avait qualifié les actions du MAK depuis le 05 juin 2001 et la proclamation du Gouvernement provisoire kabyle en exil le 1er juin 2010 de "tintamarre", qui panique aujourd’hui en surveillant la Kabylie comme on surveille le lait sur le feu »,

Le chef de la diplomatie kabyle a rassuré la communauté Kabyle au Canada « Nous ne sommes pas seuls. De plus en plus de pays nous regardent et cherchent à nous accompagner ».

Et Lhacene Ziani de conclure en appelant de ses voeux à l'union de toutes les forces de la Kabylie et en insistant sur la voie pacifique face que les souverainistes kabyles doivent toujours adopter face au pouvoir colonial algérien qui ne cesse de nous provoquer et nous attaquer.

mi/wbw
SIWEL 241202 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu