Mohamed VI veut l'ouverture des frontières avec l'Algérie mais ne compte rien céder sur le Sahara

30/07/2011 - 14:00

RABAT (SIWEL) — Le roi du Maroc a affirmé que son pays ne ménagera aucun effort pour développer ses relations bilatérales avec les pays de la région.


Mohamed VI veut l'ouverture des frontières avec l'Algérie mais ne compte rien céder sur le Sahara
Il a à cet égard, pris acte de « l'évolution positive que connaissent les rencontres ministérielles et sectorielles en cours, convenues avec l'Algérie ».

« Fidèle aux liens séculaires de fraternité qui unissent nos deux peuples et soucieux de répondre aux aspirations des générations montantes, nous tenons à l'amorce d'une nouvelle dynamique ouverte sur le règlement de tous les problèmes en suspens, en prélude à une normalisation totale des relations bilatérales entre nos deux pays frères, y compris la réouverture des frontières terrestres. » a déclaré Mohamed VI lors d'un discours à la nation annonçant des élections d'un nouveau parlement pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles.

Cette démarche, a-t-il ajouté, « exclut tout immobilisme ou ostracisme incompatible avec les liens de bon voisinage, l'impératif d'intégration maghrébine et avec les attentes de la communauté internationale et de notre espace régional ».

Le souverain marocain a toutefois exclu toute possibilité de renoncer au territoire du Sahara disputé avec le Front Polisario depuis 1975. Ce dernier soutenu par l'Algérie réclame un référendum d'indépendance pour la bande du Sahara.

uz
SIWEL 301400 JUIL 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche