Mohamed Ag Intalla, indigne héritier du titre d'Aménokal, crache sur les souffrances des Azawadiens

26/02/2015 - 18:24

KIDAL (SIWEL) — C'est sans surprise que le nouvel Amenokal des Ifoghas, Mohamad Ag Intalla, prend position contre le peuple azawadien. « Non pour l’autonomie, non pour l’indépendance de la région de Kidal », s’exclame-t-il, comme si le MNLA réclamait l’autonomie de Kidal. Mieux encore, l’indigne héritier du titre d’Amenokal pousse plus loin les provocations envers le peuple de l’Azawad martyrisé et déclare « Je suis Malien, il faut peut-être même que Kidal devienne la capitale du Mali. ». Une manière abjecte de cracher sur les souffrances du peuple de l'Azawad.


le MNLA doit désormais prendre ses responsabilités (PH/DR)
le MNLA doit désormais prendre ses responsabilités (PH/DR)

Voilà des déclarations qui rempliront d'aises les artisans du chaos...voilà de quoi satisfaire les plans diaboliques de la Françafrique et de ses marionnettes du RPM qui n’ont ménagé aucun effort pour provoquer la dislocation des peuples de l'Azawad et du peuple Tamasheq en particulier.. Mais après tout, peut-être est-ce là un signe pour la jeunesse tamasheq qui brûlait déjà de rejeter certaines coutumes ancestrales, en particulier certaines valeurs tribales qui n’ont désormais plus aucune raison d’exister après la mort du vieil Intalla, celui-ci ayant emporté avec lui les derniers vestiges honorifiques des coutumes tribales des Tamasheq.


Pour rappel, Mohamed Ag Intalla avait été "élu" député du « Nord Mali » sur les listes électorales du RPM, parti présidentiel d'Ibrahim Bouabakar Keita. Mohamad ag intalla, au même titre qu'un lieutenant d'Ansar Dine et un autre du Mujao vaient été « élus » à la faveur du simulacre d’élections organisé par l’ONU et la France dans l’Azawad alors que partout, les manifestations rejetant ces élections, non prévues par les accords de Ouaga, avaient été violemment réprimée par Serval et l’ONU. Voir cet article car un petit retour en arrière explique bien des choses ainsi que certains aboutissements tels que ces indignes positions de ce député malien (devenu Aménokal par le hasard de sa filiation) qui ose se moquer ouvertement du massacre des azawadiens.

Rappelons que si Mohamed Ag Intalla est le chef coutumier des Ifoghas, son frère Alghabass Ag Intalla est quant à lui nommé chef de la coordination de la communauté Ifoghas, tout en étant chef du Haut conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA). celui-ci a été imposé au MNLA à toutes les tables des négociations, comme il l’était du temps où le HCUA n’était autre que le terroriste Iyad Ag Ghaly, habile négociant du trafic lucratif des otages et non moins interlocuteur privilégié de la Françafrique...

Oui rappelons encore et encore qui était auparavant le HCUA...il faut constamment le rappeler: le HCUA c'était le Mouvement islamique de l’Azawad (MIA), qui était lui- même, il faut encore le rappeler le groupe terroriste Ansar Dine… autrement dit, le groupe qui a depuis le début travaillé avec acharnement à la ruine du MNLA, allant jusqu’à le combattre, les armes à la main auprès des algériens de l’AQMI et des arabes du Mujao…c’est dire si le plan machiavélique a parfaitement réussi ! Le MNLA est maintenant totalement ficelé, tant sur le terrain où il cumule contre lui toutes les hostilités que sur la table des négociations où il doit traîner derrière lui le boulet du HCUA, c'est-à-dire Ansar Dine. Voilà que maintenant le MNLA est attaqué sur le plan de la soi-disant légitimité locale à travers ce nouveau et indigne Aménokal !


Alors que reste-t-il maintenant au MNLA ? RIEN, hormis la légitimité et l'espoir placé en lui par un peuple qui s’est vaillamment battu sans jamais au grand jamais faillir !

Au MNLA de prendre désormais ses responsabilité ! qu'il soit à la hauteur des espoirs d''un peuple meurtri, massacré, bafoué, trompé, humilié et gravement trahi...

Au MNLA de prendre désormais ses responsabilités en espérant qu'il ne soit pas déjà trop tard !

zp,
SIWEL 261824 FEV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche