Mise au point du Conseil Universitaire du MAK-Tizi-Ouzou au journal en ligne Kabyle.com

03/05/2016 - 13:52

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Dans une mise au point parvenue à notre rédaction, Slimane Kadi, président du Conseil universitaire du MAK à Tizi-Ouzou, a tenu à rétablir la réalité de certains fait rapportés par nos confrères de kabyle.com; des faits «erronés», qui ne se sont «jamais produits», précise le président du Conseil Universitaire.
Nous publions, ci-après l’intégralité de la mise au point


Hommage des étudiants de Tizi-Ouzou aux martyrs de la liberté (printemps noir _2001). Ici à l'Institut d'Architecture de T.O, le 26 avril 2016 (PH/DR)
Hommage des étudiants de Tizi-Ouzou aux martyrs de la liberté (printemps noir _2001). Ici à l'Institut d'Architecture de T.O, le 26 avril 2016 (PH/DR)
Afraniman n Tmurt n Yeqvayliyen
Asqamu Asdawan Tizi Wezzu

Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie
Conseil Universitaire – Tizi-Ouzou

Mise au point à Kabyle.com


Un article est apparu sur le site Kabyle.com rapportant une information selon laquelle « Dans nos cités universitaires, le drapeau de la Kabylie remplace celui de l'Algérie ». Je vous rapporte brièvement les faits pour bien expliquer à l’opinion publique.

À M’douha, il n'y a jamais eu de drapeau algérien arraché et remplacé par le drapeau kabyle. Certes, nos militantes ont organisé un gala qui a été un coup dur pour les autorités locales qui ont d’ailleurs réagis violement contre le directeur de la cité universitaire. Dans le gala en question, un hommage a été rendu à Mass Ferhat Mehenni et Mass Bouaziz Ait Chebib et effectivement, il y avait une forte présence des drapeaux kabyles.

À la cité Rehahlia, à Oued Aissi, j’étais moi-même le modérateur de la conférence de Bouaziz Ait Chebib. Nous avons rencontré des problèmes à l’entrée mais grâce à la mobilisation de tous les résidents nous avons fait notre conférence, comme prévu mais nous n'avons pas arraché de drapeau algérien comme vous le prétendez. Nous avons brandi le drapeau kabyle sans toucher à la sensibilité des autres tendances politiques.

J’insiste sur cette information car comme je vous le rappelle, nos militant(e)s, nos étudiant(e)s) sont intelligents, respectueux et ne manquent pas de maturité politique. Je vous le répète, ces actes ne se sont pas produits, je vous ai déjà exposé les faits qui n’ont rien à voir avec ceux relaté dans l’article incriminé.

On connaît Kabyle.com depuis une décennie, et on ne remet pas en cause la crédibilité de votre site, mais cette fois-ci, vous engagez indirectement nos militants dans des faits inexistants. Je vous rappelle encore une fois, que nous avons fait des levers du drapeau KABYLE au vu et au su de tout le monde à plusieurs reprises, à Tamda, Hasnaoua et bientôt à Bastos sans arracher le drapeau algérien, et nous assumons pleinement notre acte. C'est une fierté.

À Tamda, nos militants, armés de courage et convaincu d’une cause juste, ont organisé une semaine culturelle pour rendre hommage à tous les martyrs de la liberté. Ils ont nommé un amphithéâtre au nom de la militante féministe Nabila Djehnine, ils ont organisé une conférence avec le du président du MAK avec Hocine Azem et d’autres, et beaucoup d’autres d’activités où le drapeau kabyle a été brandi avec fierté…

Enfin, pour finir, je précise, que nous, militant(e)s du MAK, ne reconnaissons pas le drapeau algérien. Nous sommes fiers de nos drapeaux kabyle et amazigh, nous les reconnaissons et les assumons pleinement.

Tizi-Ouzou, le 01 mai 2016
Slimane KADI, président.


SIWEL 031352 MAI 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu