Message du Président de l'Anavad au Peuple Kabyle

20/04/2012 - 15:44

PARIS (SIWEL) — A l'occasion du 32ème anniversaire du Printemps amazigh et 11ème anniversaire du Printemps noir, M Ferhat Mehenni, président de l'Anavad, Gouvernement provisoire kabyle en exil a adressé un message au Peuple Kabyle.


© Hace Mess - Siwel
© Hace Mess - Siwel
Ayssetma, aytma, ad anzeɣ fellawen, yal yiwen s yism-is.

Aqlaɣ I tikkelt nniḍen di tefsut n usmekti n tefsuyin n uɣref aqvayli. Tajmilt I wid akw inaettaven, ittwawten, ittwaeggven neɣ yemmuten i waken a nedder di tlelli.

Immobilisé pendant 50 ans par la Guerre Froide, le Train de la Liberté des Peuples est de nouveau sur les rails de l’Histoire. Il vient de redémarrer. Certains l’ont pris, mais faute d’une destination finale claire, ils en sont vite descendus ; en Tunisie, en Égypte et en Libye notamment. Il y en a aussi qui ont été jetés dehors, manu militari, comme en Côte d’Ivoire. Mais ils vont y remonter un jour ou l’autre puisqu’ils en ont déjà payé le prix en monnaie de sang.

Le Train vient de partir de la gare de l’Azawad où les Touaregs l’ont brillamment pris en marche. La Kabylie salue la détermination, la clairvoyance, le courage et la bravoure du peuple frère touarègue qui vient d’arracher de haute lutte son droit à la vie. Aujourd’hui, il se doit d’éloigner de sa route tout obstacle susceptible de le dérailler dans la construction de la jeune République démocratique et laïque de l’Azawad.

Monter à bord de ce Train est une terrible épreuve et on le voit en Syrie où, cela fait déjà plus d’un an que l’on se bat pour le droit de vivre debout.

Que le monde entier le sache : Le Train desservira toutes les gares des peuples opprimés. A ces derniers de ne pas le rater. Ces arrêts, même pour un court instant sont autant de Printemps des peuples opprimés.

Mais, l’on se demande impatients : quand arrivera-il en Kabylie ? Le peuple kabyle qui a failli monter à bord à trois reprises. En 1963, 1980 et 2001, va bientôt en bénéficier. Ayons juste confiance en nous-mêmes et nous serons à l’heure, au rendez-vous de l’Histoire, au rendez-vous de la Liberté.

Nous ne permettrons plus que la Kabylie soit abandonnée à son sort, aux intempéries, aux calamités naturelles et à l’insécurité. Nous ne tolérerons plus que l’on assassine impunément ses enfants, ses femmes et ses hommes, que l’on incendie ses forêts, que l’on pille ses richesses naturelles (eaux et minerais). Levons-nous tous ensemble pour que vive la Kabylie !

Je demande aujourd’hui à chacun d’entre-vous de prêter serment, ici et maintenant, de tout faire pour que chaque printemps en appelle sans cesse un autre jusqu’à ce que la Kabylie recouvre toute sa liberté.

Personnellement je vous en fais le serment !

POUR LE DROIT À AUTODÉTERMINATION DU PEUPLE KABYLE

VIVE LA KABYLIE LIBRE

GLOIRE A TOUTES CELLES ET TOUS CEUX QUI SE SONT SACRIFIES POUR NOTRE LIBERTÉ


cc
SIWEL 201544 AVR 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu