Message de Moussa Nait Amara à la Conférence Nationale Kabyle

04/11/2014 - 13:46

HASSI MESSAOUD (SIWEL) - Dans un message à la Conférence Nationale Kabyle, Moussa Nait Amara, militant autonomiste, a jugé vitale de répondre favorablement à cette initiative du MAK qui tend à unifier les rangs kabyles: "Mes frères kabyles, que nous soyons autodéterminationistes, autonomistes, fédéralistes, culturalistes, militants du MAK, du RCD, du FFS ou du MDS, laissons de coté nos divergences politiques pour répondre à ce cri de détresse que nous lance notre chère Kabylie."

Ci-après l'intégralité de sa contribution.


Message pour les participants à la conférence nationale kabyle.

« La Kabylie est aujourd’hui au bord de l’anéantissement total et définitif ! Les fléaux qui lui sont infligés par l’Etat algérien sont puissants, multiples et variés. Le sursaut du peuple kabyle est devenu une urgence vitale. Seule l’union et la solidarité de tous les Kabyles pourront la sauver de cette mort programmée ».
Il m’a suffit ce paragraphe, pour être convaincu de la vitalité de répondre à l’appel du MAK et de participer à la conférence nationale kabyle qui se tient aujourd'hui dans ce village plus que symbolique des dépassements et des hostilités que subit la Kabylie en ce moment.

Le choix de ce village que les ennemis jurés de la Kabylie ont tenté de souiller par un odieux assassinat d’une hôte de notre peuple connu pour son hospitalité légendaire a eu, aussi sont impact positif sur cette décision de participer à ce rendez vous rassembleur des frères Kabyles.

Malheureusement, je n'ai pas pu rejoindre At wa3ban pour des raisons strictement professionnelles pour ne pas dire que je suis empêché d'une manière indirecte de rejoindre la Kabylie aujourd'hui.

Mes frères participants à cette déterminante rencontre, l’heure est grave. Notre chère Kabylie est visée par des plans d’anéantissements perfectionnés par le pouvoir Algérien raciste et ses acolytes occidentaux pour lesquels la préservation des acquits économiques offerts par ce pouvoir mafieux passe avant le respect des droits de l’homme et du droit international.
Les peuples autochtones dont fait partie le peuple kabyle sont menacés par les folies de la nouvelle géopolitique.

Paniqué devant la recomposition des états du sud qui ne sont en réalité que des prolongements des différents colonialismes et affolé par l’émergence des nouveaux états promulgués par des véritables peuples, l'occident a activé la secte Daach pour tenter d'exterminer les peuples autochtones qui aspirent à la création de leurs propres états et mettre un terme aux frontières colonialistes et aux états-gérance. Soutenue par l'armée de la république Française, El Qaida a déjà réalisé son génocide sur le peuple de l'Azawad . Maintenant c'est le daach à l’Américaine qui s'occupe de la tentative de faire disparaître le peuple Kurde et pour boucler la boucle, je sens du roussi en Kabylie.

Mes frères kabyles, que nous soyons autodéterminationistes, autonomistes, fédéralistes, culturalistes, militants du MAK, du RCD, du FFS ou du MDS, laissons de coté nos divergences politiques pour répondre à ce cri de détresse que nous lance notre chère Kabylie.

En ces circonstances gravissimes, je ne peux m’empêcher de penser à Mouloud Mammeri et à la mort absurde des aztèques. Donc l’heure est à la maturité politique et à la sagesse pour débattre notre avenir dans la sérénité et le respect des aspirations des uns et des autres.

Nous sommes condamnés à mettre en évidence une charte d’éthique et un consensus autour d’un minimum Kabyle pour sauvegarder notre existence en tant que peuple.
J'espère que les mécanismes qui vont sortir de cette rencontre travailleront dans le sens de la sagesse et du rassemblement de toutes nos forces vives.
Respect pour vous et bonne réussite à vos travaux.

Hassi Messaoud le 31/10/2014

Moussa Nait Amara (Militant autonomiste kabyle)



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche