SIWEL | Agence kabyle d'information

Message d’un militant kabyle. Contribution de Larbi Yahioun, Enseignant et écrivain en langue kabyle

26/04/2015 - 08:57

Avec un esprit fraternel et rationnel, j’interpelle la conscience de tout un chacun et j’appelle tout le peuple kabyle a rejoindre les rangs du MAK, car il est la première et la seule force politique qui s’impose sur les terrains de lutte en Kabylie et son choix pour la voie de “l’autodétermination” répond au besoin vital de notre peuple de maîtriser son destin face à une Algérie répressive, raciste, fasciste et anti-kabyle.


La Kabylie; terre des hommes libres, sanctuaire des valeurs ancestrales et universelles et berceau de notre histoire multimillénaire a enduré des siècles de résistances contre toutes les formes d’impérialisme visant son anéantissement.
Aujourd’hui et malgré son combat séculaire pour le salut de l’Algérie, elle continue de subir le mépris et l’apartheid de ce pouvoir arabo-islamiste qui ne travaille que pour dépersonnaliser et déraciner notre peuple.

Depuis la crise anti-berberiste de 1949, la Kabylie a usé par tous les moyens que la culture et la politique ont mis à sa disposition, hélas, toutes les luttes se sont avérées perdues d’avance.

Une preuve vivante et irréfutable de la négation du pouvoir Algérien à l’égard de la culture kabyle est la répression du rassemblement pacifique des femmes kabyles ces du seul fait de porter la robe kabyle qui représente notre fierté, le 12 avril dernier à Alger. Un autre exemple qui illustre bien le génocide culturel et linguistique de vise notre langue maternelle est le pourcentage attribué aux postes budgétaires réservés a la langue kabyle (amazighe) qui ne dépasse pas 0,63% au niveau national algérien. Hélas, le pouvoir algérien ne jure que par notre disparition!

Aujourd’hui et plus que jamais, le peuple kabyle est conscient du danger de mort qui nous nous menace si nous ne nous réagissons pas au plus vite. C’est pourquoi nous devons passer du stade de la revendication au stade de l’action et de la construction de notre Etat, un Etat kabyle qui prône la démocratie, la liberté et la laïcité, des principes fondamentaux régissant notre République kabyle de demain.

Car, devant la répression, l’oppression, la négation et le déni d’existence que nous subissons depuis des années, le peuple kabyle n’hésitera pas à consentir le plus grand sacrifice pour arracher ce qui lui reviens de droit, à savoir sa langue, sa culture, son identité et c’est ce qui fait de nous une nation,la nation kabyle, qui incarne des valeurs universelles de liberté, de tolérance et d’ouverture sur le monde.

Avec un esprit fraternel et rationnel, j’interpelle la conscience de tout un chacun et j’appelle tout le peuple kabyle a rejoindre les rangs du MAK, car il est la première et la seule force politique qui s’impose sur les terrains de lutte en Kabylie et son choix pour la voie de “l’autodétermination” répond au besoin vital de notre peuple de maîtriser son destin face à une Algérie répressive, raciste, fasciste et anti-kabyle.

Cette évolution naturelle et logique est l’ultime alternative fiable imposée par l’histoire et le seul garant pour sauver notre Kabylie et préserver notre kabylité dans toutes ses dimensions linguistique, culturelle et identitaire.

Vive le MAK , vive la Kabylie libre et souveraine


Larbi Yahioun, Enseignant et écrivain en langue kabyle


SIWEL 260905 AVR 15



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu