« Merci Monsieur Oul Kablia pour votre sincérité », par Kader Dahdah.

03/11/2015 - 11:48

DIASPORA (SIWEL) — " Il aura fallu attendre 68 longues années pour que Mr Ould Kablia sorte ce qu’il a dans son cœur, pour qu’il se décharge de ce lourd fardeau de rancœur envers l’un des grands piliers de la révolution, sans qui il n’aurait jamais été ministre de l’intérieur. Sans Abane il aurait certainement continué à garder les moutons dans la région d’Oudjda."

Extrait de la contribution de Kader Dahdah que nous publions ci-après


« Merci Monsieur Oul Kablia pour votre sincérité », par Kader Dahdah.
Merci Monsieur Oul Kablia pour votre sincérité.

A l’occasion du dernier anniversaire du déclanchement de la guerre d’Algérie ce premier novembre 2015, Mr. Dahou Ould Kablia, ex ministre de l’intérieur algérien et ex élément du MALG, s’est enfin soulagé, il s’est laissé aller, il a exprimé sa haine et sa grande rancœur envers la Kabylie en justifiant l’assassinat d’Abane Ramdane dans une interview qu’il a accordé au journal Echourouk.

Pour ne pas endosser l’acte, Daho Ould Kablia indique que «tous les écrits et opinions s’accordent sur un seul point : la Révolution n’avait pas d’autre choix que de liquider Abane». «C’était l’inévitable remède», a-t-il dit. Plus loin, il a déclaré que l’architecte du Congrès de la Soummam était «arrogant», qu’il «méprisait» ses compagnons et «avait un regard hautain» sur les autres dirigeants de la Révolution.

Il aura fallu attendre 68 longues années pour que Mr Ould Kablia sorte ce qu’il a dans son cœur, pour qu’il se décharge de ce lourd fardeau de rancœur envers l’un des grands piliers de la révolution, sans qui il n’aurait jamais été Ministre de l’Intérieur. Sans Abane il aurait certainement continué à garder les moutons dans la région d’Oudjda.

Mr Dahou Ould Kablia qui ne sait même pas se tenir à table, (il a été repris et corrigé par son homologue Manuel Vals lors d’un déjeuner), s’est senti en position de force maintenant que Bouteflika s’est emparé de tous les services du DRS et a réussi à déboulonner tous les Kabyles de service qui le gênaient un petit peu en mettant deux d’entre eux en prison tout en gardant encore pour quelques temps les plus vils et les plus grands collabos d’entre eux.

En déversant cette haine sur Abane, Oud Kablia vient :
– D’assassiner une deuxième fois le père de la révolution Algérienne. – De provoquer, de défier et de mépriser toute la Kabylie.
– De conforter et de renforcer le sentiment indépendantiste des militants et adhérents du MAK-GPK.

- Surtout de réveiller les Kabyles naïfs qui croient encore qu’il est possible de vivre en paix et en sécurité avec les arabes algériens comme lui.

Kader Dahdah ,
Conseiller au gouvernement provisoire Kabyle.

SIWEL 031148 NOV 15




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu