SIWEL | Agence kabyle d'information

Menace de plainte d'un citoyen kabylo-américain contre le régime algérien pour harcèlement des souverainistes kabyles

23/04/2016 - 23:49

WASHINGTON, DC (SIWEL) — Le militant de la cause kabyle, le Pr. Sandrick Robin Melbouci, entrepreneur aux États-Unis d'Amérique et animateur de l'association America Kabylia Friendship & Union (AKFU), écrit une lettre ouverte au régime algérien : Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal et les Bouteflika, leur annonçant qu'il comptait porter plainte contre eux et leur pays s'il maintenaient le harcèlement et les intimidations contre les souverainistes kabyles, agissements punis par la loi américaine résumée dans le premier Amendement de la Constitution des Etats-Unis d'Amérique.

Siwel publie ci-après la lettre dans son intégralité :


En haut : Sandrick Robin Melbouci avec Ferhat Mehenni, en mai 2014 / En bas : Ahmed Ouyahia, Abdelaziz Bouteflika et Abdelmalek Sellal (PH/DR)
En haut : Sandrick Robin Melbouci avec Ferhat Mehenni, en mai 2014 / En bas : Ahmed Ouyahia, Abdelaziz Bouteflika et Abdelmalek Sellal (PH/DR)
A Ahmed Ouyahia, Abdelmalek Sellal et les Bouteflika et les représentants de la sphère du pouvoir algérien

Ces dernière semaines, le pouvoir Algérien a mis les bouchés doubles pour essayer d’intimider certains militants du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) et du Gouvernement provisoire kabyle (Anavad) en Kabylie, en Europe et en Amérique du nord. Ces éléments des services secrets algériens basés en Kabylie et dans les représentations diplomatiques n’ont pas trouvé mieux que de déranger et d’intimider les citoyens Kabyles au lieu de faire leur travail pour lequel ils sont payés.

Récemment en Amérique, les services secrets Algériens ont dérangé les militants du MAK à New York et en Californie car alors que ces militants étaient en train de dîner avec leurs amis, ils les ont menacés de déportation s’ils continuent leurs activités au sein du MAK.

Après avoir consulté nos avocats, ces menaces se sont révélées être interdites par les lois dans les pays d’Amérique du nord et certainement dans la plupart des pays d’Europe.

Aux USA, le premier Amendement de la constitution Américaine garantit la liberté d’expression et la promotion des valeurs de Justice, de liberté, d’égalité et la poursuite de ses idéaux. La déclaration d’indépendance des États-Unis d’Amérique dit “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal, that they are endowed by their Creator with certain unalienable Rights, that among these are Life, Liberty and the pursuit of Happiness.

On comprend que ceci dérange le régime Algérien car cela va dans le sens contraire de l’intérêt du parrain du régime.

La Kabylie œuvre pour son autodétermination pour servir le peuple Kabyle et l’intérêt de la Kabylie pour vivre dans les valeurs Kabyles de liberté, de justice et de solidarité.

Ces agissements répétés du régime Algérien représentent un harcèlement puni par la loi en Amérique et en Europe.
Nous comprenons que le régime Wahhabite Algérien ne comprend rien aux règles du droit ou de liberté. Le régime continue de servir leur parrain et ses intérêts opaques.

La loi de notre pays, les USA, veut que nous vous avertissions avant de prendre toutes actions légales contre votre pays.

Nous vous adressons cette lettre pour vous dire d’arrêter vos intimidations et menaces. A défaut d’un arrêt total de vos menaces, nous nous verrons dans l’obligation de porter plainte à vôtre encontre et votre pays pour harcèlement.

Sandrick Robin Melbouci

Le 23 Avril 2016

SIWEL 232349 AVR 16

Démonstration du peuple kabyle lors de ses marches du 20 avril 2016 en Kabylie et dans la diaspora (PH/SIWEL)
Démonstration du peuple kabyle lors de ses marches du 20 avril 2016 en Kabylie et dans la diaspora (PH/SIWEL)



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu