Meeting du MAK aux At Dwala : « le peuple kabyle exige son droit à l'autodétermination »

05/08/2012 - 16:19

AT DWALA (SIWEL) — C’est une vraie démonstration de force qu’a réussi, hier-soir, le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie aux At Dwala.


Bouaziz Ait Chebib lors d'un meeting en Kabylie. PH/Siwel
Bouaziz Ait Chebib lors d'un meeting en Kabylie. PH/Siwel
Le MAK passe à l'action dans son soutien au non jeûneur d'At dwala tabassé par les agents des services de répression. Il a organisé à cet effet, hier soir à 22h, un meeting populaire au centre d'At Dwala, animé par son président Bouaziz Ait Chebib, Hachim Mohand Ouamer et Hocine Azem Membres de la direction du mouvement.

Le président du MAK qui a entamé son discours par une dénonciation ferme de l'acte infâme perpétré par les policiers contre un citoyen qu'ils sont censés protéger, bafouant ainsi les libertés de culte et de conscience qui fonde l'âme de la Kabylie. « Nous ne laisserons personne nous dicter sa loi ou nous obliger à ignorer nos valeurs. La Kabylie a toujours été le bastion de la laïcité et de la liberté et elle le restera ».

Le président du MAK a relevé que « la famille kabyle est unique dans le monde » du fait qu'elle contient en son sein « des chrétiens, des musulmans et des athées. Ils vivent tous en harmonie en plaçant la Kabylie et son esprit laïc au dessus de leurs différences religieuses ».

Il a lancé un appel en direction des policiers kabyles: « ne vous trompez pas de camps. Ne cautionnez pas ce régime infâme qui veut anéantir la Kabylie dont vous êtes issus. Ce pouvoir, une fois qu'il vous a instrumentalisé contre vos frères, vous lâchera comme il l'a fait avec les gardes communaux. le peuple kabyle qui sait se montrer reconnaissant à l'égard de ceux qui le servent, ne pardonnera aucune trahison ».

Le rejet des élections a été abordé par les animateurs du MAK en insistant sur le fait que les commis de l'Etat, le wali et le chef de Daïra, « ce sont eux qui commandent. Les élus ne sont que de simples fonctionnaires sans prérogatives ».

« Les délibérations de l’assemblée ne sont exécutoires automatiquement qu’après validation du wali », ont-t-ils relevé, en ajoutant que le peuple kabyle « exige son droit à l'autodétermination pour instaurer un Etat kabyle, démocratique, laïc et social ».

Le président du MAK qui a développé un discours percutant sur les valeurs kabyles vantées par de grands philosophes et sociologues à l'image de Ernest, Karl Marx, Pierre Bourdieu, Durkheim, ... a mis en lumière la contribution des amazighs à l'enrichissement de la civilisation universelle à travers des géants comme: Appulé, Térence, Tertullien, Cyprien, st Augustin .... Il n'a pas omis de rendre hommage aux scientifiques kabyles qui font aujourd'hui le bonheur des universités occidentales à l'exemple de: Dr. Hamid Ait Abderrahim, Dr. Rachid Ouyed, Dr Lakhdar Saïs.

Le président du MAK a réitéré en conclusion, le soutien de son mouvement à Rebaine en l'incitant à déposer plainte contre ses agresseurs. Il a renouvelé l'appel fraternel du mouvement autonomiste au RCD et au FFS « afin de boycotter les élections comme seul moyen d'aller dans le sens de la libération du peuple kabyle ».


aai
SIWEl 5 1623 Août12







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu