Meeting du MAK à Sidi-Aïch : « la guéguerre au sommet de l'Etat ne nous concerne pas »

29/03/2011 - 19:32

SIDI-AÏCH (SIWEL) — Des animateurs du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie ont affirmé aujourd'hui mardi ne pas être concernés par les luttes de clans qui se passent au sommet du pouvoir algérien.


Meeting du MAK à Sidi-Aïch : « la guéguerre au sommet de l'Etat ne nous concerne pas »
Le responsable du MAK à l'organique, Bouaziz Aït Chebbib a affirmé lors d'un meeting organisé dans la ville de Sidi-Aïch entrant dans le cadre de la sensibilisation des citoyens de la région sur le projet autonomiste que « le MAK n'est pas concerné par les luttes qui font rage au sein du régime algérien puisque tous ces clans se sont mis d'accord de se dresser contre les intérêts de la Kabylie ».

L'orateur a mis l'accent sur la nécessité pour les élus régionaux et nationaux kabyles de se retirer de leurs postes car ces derniers en se maintenant offrent selon lui une crédibilité au pouvoir aux yeux de l'opinion internationale. « Nous invitons les élus de la Kabylie à se retirer pour dénuder le régime assassin d'Alger », a souligné M. Aït Chebbib devant l'assistance majoritairement jeune.

Le chargé du département de la promotion de la langue kabyle au sein du MAK, Razik Zouaoui a affirmé que cette langue possède les moyens pour son officialisation mais que cela n'est possible que dans le cadre d'une autonomie régionale : « notre langue (le kabyle NDLR) est grammatisée. Pourquoi sommes-nous obligés d'adopter la langue arabe à l'école et l'administration au détriment de notre langue? » s'est interrogé M. Zouaoui sous les applaudissements de la foule.

ysn
SIWEL 291830 MAR 11



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu