Meeting du MAK à Raffour : « Le 20 avril prochain doit constituer un tournant décisif dans la marche du peuple kabyle à sa liberté ».

13/04/2014 - 23:28

RAFFOUR (SIWEL) - Le Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie a réussi un meeting grandiose à Raffour. Cette nouvelle démonstration de force confirme la prise de conscience du peuple kabyle en faveur de son droit à l'autodétermination.


Sur invitation de la section locale, les dirigeants du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie, Bouaziz Ait Chebib, Hachim Mohand Ouamer et Hocine Azem, ont animé devant foule nombreuse un meeting populaire, en fin d'aprés midi, à Raffour dans le département de Tuvriet (ex-Bouira).

Le meeting intervient dans une phase cruciale marquée par les élections présidentielles algériennes du 17 avril et la célébration du 34ème anniversaire du printemps amazigh.
Les orateurs ont mis à l’évidence que l’essentiel c’est l’après 17 avril. « il y a nécessité vitale de canaliser la dynamique de rejet des élections pour montrer à l’opinion et la communauté internationale s qu’il est temps de rendre la parole à ce peuple kabyle dont le divorce avec le pouvoir central algérien est consommé depuis longtemps et confirmé à travers les rejets successifs des élections organisées par le régime raciste d’Alger ». Pour ce faire, « il faut se mobiliser pour accélérer le processus de libération de la Kabylie en faisant du 20 avril, à travers les trois marches, un jour d’unité, de dignité et de liberté afin d’impulser un sursaut populaire pour l’autodétermination du peuple kabyle ».

Les intervenants ont insisté sur le fait que « ce 20 avril doit constituer un tournant décisif dans la marche du peuple kabyle à sa liberté ».

Les responsables du MAK sont revenus sur plusieurs points d’actualité notamment les attaques et les campagnes de dénigrement et de diffamation menées par des chaines de TV arabophone anti-kabyle, qui n’ont de TV que le nom, contre le mouvement kabyle et ses dirigeants en les accusant d’intelligence avec l’étranger. « Heureusement que ces pseudo-chaines qui n’ont jamais couvert les activités versent du venin à notre encontre en utilisant les archives du DRS dans leur reportages. Une injure venant de ces gens infâme ne peut que nous crédibiliser davantage. Le contraire, nous aurait discrédités aux yeux de l’opinion kabyle pour ces « tv » qui ne méritent pas d’être nommés sont à la solde du pouvoir infâme qui a érigé l’Algérie en un protectorat français. »

Expliquant le projet pour un Etat Kabyle, les intervenants ont répondu à ceux qui prétendent que le MAK ne représente rien : « puisque nous sommes insignifiant, pourquoi le pouvoir et ses supplétifs nous accusent d’être derrière tous les maux qui le rongent et derrière tous les évènements qui le secouent ? Pourquoi des formations politiques sollicitent le concours de nos militants pour la réussite de leurs actions ? Nous lançons un défi à tout ce beau monde d’avoir le courage d’accepter un référendum d’autodétermination pour voir de quel côté est le peuple kabyle. Nous sommes confiants de notre peuple qui ne choisira rien d’autre que sa liberté ».

Le MAK, par le biais de ces dirigeants a réaffirmé sa solidarité avec le peuple mozabites qui qui fait face à l’apartheid du régime algérien afin de préserver son identité culturelle et religieuse.

Le meeting a pris fin dans une ambiance de fête . La délégation du MAK a eu du mal à se faire le passage devant l'engouement des citoyens qui scandaient: ulac lvot ulac, ulac smah ulac, Ferhat président ...

cdb
SIWEL 132356 AVR 14



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche