Meeting du MAK à Guendouze, commune d’Ait-R’zine: La Kabylie est condamnée à présider à son destin.

12/04/2014 - 20:19

GUENDOUZE (SIWEL) - Le vendredi 11 avril, le Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie a animé un meeting populaire à Guendouze. Le président du MAK n’a pas omis de mentionner le faux conflit entre les clans du pouvoir en indiquant qu’il n’est qu’une pièce théâtrale montée de toutes pièces. Le président a mis en garde contre une quelconque éventuelle inscription dans cette manigance fomentée par le régime, et qui n’a d’autre objectif que de distraire les kabyles de leur vraie cause qui est leur droit à l’autodétermination.


C'est devant une assistance nombreuse que s'est tenu, hier, vendredi 11 Avril, à Guendouze , un meeting populaire du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie, animé par :
Le président du MAK Mr Bouaziz Ait Chebib ,
Le président du conseil national ; Mr Mouloud Mibarki
Le secrétaire général du MAK ; Mr Farid Djenadi.

Les intervenants se sont succédés au micro pour aborder les points suivants:

1- Rappel de la position du MAK qui consiste à rejeter les simulacres d’élections présidentielles.
2- La dénonciation des agissements racistes du pouvoir algérien à l’encontre de la Kabylie, entre autres :

• L’aggravation préméditée des risques écologiques à l’instar du projet périlleux du gaz de schiste à Vgayet dont les retombées seront désastreuses sur la santé de la population.
• La destruction mécanisée de l’avenir agricole de la Kabylie perpétré par le régime d’Alger.
• Le harcèlement infini des militants kabyles.
• La disproportion spectaculaire entre les taux d’imposition monumentaux et les faibles budgets alloués à la Kabylie

3- L’expression du soutien indéfectible aux peuples amzighs qui subissent des traitements discriminatoires de la par des régimes nord africains.

Le meeting à débuté à 10h30 après un dépôt de gerbe de fleur à la mémoire des martyrs la Kabylie et Idir said, militant du MAK, décédé le 09 avril à l'âge de 22. Les intervenants ont mit l’accent sur les points susnommés en rappelant que la seule solution pour le peuple kabyle est de se doter de son propre État.

Au cours de ce meeting , un rappela été prononcé avec insistance sur la nécessité de vigilance pour déjouer tous les projets de normalisation que le pouvoir tente de réaliser à travers ses commis.

Au passage, le président du MAK n’a pas omis de mentionner le faux conflit entre les clans du pouvoir en indiquant qu’il n’est qu’une pièce théâtrale montée de toutes pièces. Le président a mis en garde contre une quelconque éventuelle inscription dans cette manigance fomentée par le régime, et qui n’a d’autre objectif que de distraire les kabyles de leur vraie cause qui est leur droit à l’autodétermination.

Le quatrième mandat n’est qu’une autre fausse question, le régime, au cours de son histoire, n’a réservé aux kabyles que la répression et le déni du droit à l’existence. A cet effet, la Kabylie doit impérativement se soustraire à ce faux débat.

Le MAK a mis en avant la capacité de la Kabylie de présider à son destin en s’appuyant sur des arguments concrets relevant de la réalité du terrain. Ces arguments viennent en réponse aux préoccupations énoncées par certains kabyles jusqu’alors hésitants.

Tout en réitérant l'appel au rejet de la mascarade du 17 avril comme de ses résultats qui ne concernent en rien la Kabylie, les responsables du MAK ont appelé le peuple kabyle à participer massivement aux marches du 20 avril à Vgayet, Tuviret et Tizi Wezzu afin d'exiger le droit du peuple kabyle à son autodétermination.

Notons enfin, la présence du chanteur engagé, Oulahlou, qui a tenu à saluer fraternellement les dirigeants du MAK.

cdb,
SIWEL 122019 AVR 14









Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu