Meeting du MAK à Boussellam : "S’unir et être ou disparaître".

31/10/2015 - 12:56

BOUSSELLAM –SETIF (SIWEL) - Dans la matinée d’aujourd’hui, la direction du MAK a animé un meeting populaire au chef lieu de la commune de Boussellam, dans le département de Setif.


Salim Djouadi, Abdelkrim Mouzai, Bouaziz Ait Chebib, Hocine Azem se sont succédés au micro pour insister sur l’unité territoriale de la Kabylie charcuté par l’Etat colonial algérien dans le dessin de morcellement de la Kabylie et de son peuple pour les minoriser et les diluer dans des ensembles arabophones.

L’ostracisme dont sont victimes les localités kabyles dans le département de Setif résulte d’une politique d’appauvrissement et dépersonnalisation de ces régions qui ont toujours constitué un rempart contre l’arabisation outrancière de la Kabylie.

Pour les orateurs, le seul moyen de réunifier la Kabylie dans ses frontières et protéger les droits des populations kabyles victimes du charcutage administratif est l’instauration d’un Etat kabyle souverain.

Afin de parvenir à cet objectif, les responsables du MAK ont mis l’accent sur l’union sacrée des kabyles afin d’assurer à la nation kabyle un avenir de dignité et de liberté. Dans le même ordre d’idée, le président du MAK a réaffirmé devant l’assistance fort nombreuse que le peuple Kabyle est face à un dilemme : s’unir et être ou disparaître.

Un citoyen de Boussellam a tenu à remercier la délégation du MAK ainsi que la coordination locale qui a réalisé cet événement tant attendu par les kabyle de cette localité, ce qui a permis de briser la loi de l’omerta instaurée par l’Etat algérien avec la complicité de l’administration locale dans la partie kabylophone de Setif.


Tags : algérie



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche