Massacres à Kobanê, attentats en France et en Tunisie : " L'Anavad condamne la terreur islamiste"

26/06/2015 - 18:45

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — " La lutte contre le terrorisme islamiste nécessite une vigilance accrue à travers le monde entier et une coordination internationale plus efficace contre la propagation d’un fléau qui n’épargnera aucun peuple, preuve en est que la France vient d'être victime de la première décapitation sur son propre sol commise par des islamistes. Il est indéniable que la lutte contre le terrorisme islamiste ne peut se faire avec des partenaires eux-mêmes islamistes, pour certains bienveillants envers le terrorisme en lui-même, et pour d’autres encore, à l’origine du financement et de la propagation de l’idéologie qui le véhicule."

Extrait de la déclaration du Président du Gouvernement provisoire kabyle, Ferhat Mehenni


Ferhat Mehenni, le 18 avril au Trocadéro lors du lever officiel du drapeau kabyle, à l'avant-veille des gigantesques  manifestations du 20 avril  2015, organisées par le MAK en Kabylie ( PH/ S. Hamma)
Ferhat Mehenni, le 18 avril au Trocadéro lors du lever officiel du drapeau kabyle, à l'avant-veille des gigantesques manifestations du 20 avril 2015, organisées par le MAK en Kabylie ( PH/ S. Hamma)
ANAVAḌ AQVAYLI UΣḌIL
GOUVERNEMENT PROVISOIRE KABYLE
PROVISIONAL GOVERNMENT OF KABYLIA

L'Anavad condamne la terreur islamiste

L'Anavad condamne les massacres commis par les terroristes islamistes de l’Etat islamique (Daech) contre les populations civiles kurdes à Kobanê, comme il dénonce et condamne les attentats islamistes qui viennent d'avoir lieu en France et en Tunisie.

Le Gouvernement Provisoire Kabyle exprime sa solidarité avec toutes les victimes de ces actes criminels commis sous le couvert de la religion dans le Kurdistan, en France, en Tunisie et partout dans le monde où ils ne cessent de se produire et de s’intensifier, comme ce fut le cas lors du massacre commis par les islamistes sur de jeunes étudiants au Kenya.

La lutte contre le terrorisme islamiste nécessite une vigilance accrue à travers le monde entier et une coordination internationale plus efficace contre la propagation d’un fléau qui n’épargnera aucun peuple, preuve en est que la France vient d'être victime de la première décapitation sur son propre sol commise par des islamistes.

Il est indéniable que la lutte contre le terrorisme islamiste ne peut se faire avec des partenaires eux-mêmes islamistes, pour certains bienveillants envers le terrorisme en lui-même, et pour d’autres encore, à l’origine du financement et de la propagation de l’idéologie qui le véhicule.

L’Anavad appelle la communauté internationale à soutenir, y compris au sol, la lutte des Kurdes au nord de la Syrie contre les troupes barbares de l'Etat Islamique. Le peuple kabyle et le peuple kurde sont les plus hostiles au terrorisme islamiste et à son idéologie. Le monde occidental se doit de leur apporter son soutien pour endiguer puis se débarrasser de toute menace de l'intégrisme islamiste. L'Anavad est solidaire de l’appel lancé par le Conseil démocratique kurde en France pour dénoncer cette barbarie.

Ces attentats qui surviennent au lendemain de la 17ème année commémorant l’assassinat de l’icône du peuple kabyle, Matoub Lounès, nous rappellent au devoir de mémoire à l'égard de cet immense artiste et de toutes les victimes de cette barbarie qui se drape dans des habits faussement religieux alors qu’ils servent des intérêts politiques inavoués qui sont en train de mettre le monde entier à feu et à sang.

Il est temps pour l’Occident de reconsidérer ses alliances et ses amitiés au risque de plonger le monde entier dans la violence islamiste.

Paris le 26 juin 2015

Ferhat Mehenni,
Président de l’Anavad




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu