Marocains expulsés d’Algérie : Vers un dépôt de plainte contre Bouteflika et Ould Kablia

10/07/2013 - 14:51

MADRID (SIWEL) — Les Marocains expulsés d’Algérie ne comptent pas baisser les bras. Ainsi, ils comptent déposer plainte, à Madrid, en Espagne, contre Bouteflika, Ould Kablia et Ammar Toumi, ancien ministre de la Justice, décédé depuis.


Une manifestations des marocains expulsés d'Algérie. PH/DR
Une manifestations des marocains expulsés d'Algérie. PH/DR
C’est le président de l’Association pour la défense des marocains expulsés d’Algérie (ADEMA) en 1975, Mohamed El Harouachi, qui a confié que l’Audience Nationale de Madrid (Espagne) sera saisie contre le président Abdelaziz Bouteflika, Dahou Ould Kablia, l’actuel ministre de l’Intérieur, ancien gouverneur d’Oran, et Ammar Toumi, ancien ministre de la Justice.

La même source précise que l’ADEMA a déjà entamé les premières négociations avec un avocat connu sur la place madrilène en vue de déposer cette plainte. Le choix de l’Espagne par l’ADEMA, qui revendique 30.000 marocains expulsés d’Algérie, obéit au fait que le tribunal Constitutionnel espagnol, la plus haute instance judiciaire de ce pays, avait établi, en octobre 2005, que « le principe de la juridiction universelle prime sur l’existence ou non d’intérêts nationaux », d’autant plus que, ajoute Mohamed El Harouachi, la justice espagnole avait déjà accepté d’instruire une plainte déposée par des sahraouis contre des responsables marocains pour « crime de guerre ».

sources
SIWEL 10 1451 JUIL 13





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu