Maroc : une partie de la jeunesse insatisfaite manifeste contre les réformes annoncées

20/06/2011 - 17:51

RABAT (SIWEL) — Plusieurs milliers de manifestants ont répondu à l'appel du Mouvement du 20 février et ont défilé dans les grandes villes du Maroc hier dimanche. Ils dénoncent le projet de réforme constitutionnelle présenté vendredi par le roi Mohammed VI le jugeant insuffisant. Ils ont été confrontés à des partisans du monarque.


Manifestants du Mouvement du 20 février (PHOTO: DR)
Manifestants du Mouvement du 20 février (PHOTO: DR)
Bien que la plupart des partis politiques officiels aient réagi favorablement au projet de constitution et appelé à voter « oui » à la réforme constitutionnelle, les partisans du Mouvement du 20 février estiment que : « le projet atténue le régime de monarchie absolue actuellement en place au Maroc, en prévoyant un renforcement des pouvoirs du Premier ministre tout en préservant un rôle politique et religieux du roi.  »Pour les jeunes dans la rue, la réforme annoncée « ne répond pas à nos attentes,elle correspond plus à un aménagement qu'à une véritable changement des instances en place. » a enregistré notre correspondant sur place.

Dans les rues, les militants du Mouvement du 20 février accusés d'être contre la monarchie et contre le roi ont été tabassés par d’autres Marocains.

uz
SIWEL 201750 JUIN11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu