« Maroc : un pas en avant, deux en arrière ! » ou l’arnaque du mouvement du 20 février…

27/05/2014 - 19:01

SIWEL) — Dans un article, publié dans le journal « Amazighworld » et qu’il nous a semblé « instructif » de reproduire dans nos colonnes, l’auteur, Mohammed Hifad, évoque la situation des amazighs au Maroc et l’arnaque du mouvement du 20 février et dit ceci : « Le scénario du 20 février est identique à celui des trois ans de la dite résistance entre la « déportation » de Mohamed V en 1953 et la dite indépendance du Maroc en 1956. Ces trois années ont été utilisées par la France et les Arabes marocains pour occulter deux décennies de la résistance armée amazighe au Maroc. Le 20 Fev. lui aussi, il veut faire éclipser le printemps amazigh, son aîné de plusieurs années, et le vider de sa substance dont il ne retient que cette fausse officialisation de tamazight ».


Ce mouvement du 20 février, comme une campagne électorale, est orchestré, au niveau du sommet, par le Makhzen et les milliardaires arabes marocains pour préparer le terrain pour Mohamed VI et sa constitution octroyée qui n’a pas fait avancer le Maroc d’un seul pas en avant mais au contraire l’a fait reculer de plusieurs décennies dans tous les domaines.

Les pauvres martyrs naïfs qui ont perdu leurs vies à cause de ce mouvement, n’ont pas compris qu’il ne s’agit que d’une anticipation quasi militaire ou une simulation de soulèvement généralisé mais bien maîtrisé et canalisé au niveau du sommet par une élite acquise au Makhzen et mise constamment en relief lors des émeutes par les médias officiels et occidentaux complices.

Reuters montrait toujours d’énormes barbus ensanglantés en première ligne et la MAP quelques figures classiques et suspectes comme ces pompiers qui allument eux-mêmes le feu pour sortir de la routine et du désœuvrement. Nous sommes loin des vrais révolutionnaires sans gloire de la stature de Mohand Ou Abdelkrim et juste hier de Dahkoune ou des putschistes et officiers amazighs de 1971/72.

La fausse officialisation de tamazight est un bébé mort-né.
Benkirane a détruit les banques marocaines traditionnelles en prélevant les arriérés d’impôts directement des comptes des clients pour lancer les banques islamiques et donner des bases solides pour l’occupation arabe.

Il envoie quelques jeunes marginaux incultes en prison pour encourager la sous-culture et créer de petits héros pour les drogués du foot, les désœuvrés du rap , les renvoyés des écoles publiques et les « mchrmline »/samouraïs, influencés depuis leur petite enfance par les dessins animés japonais violents suivis à longueur de l’année sur les chaines nationales depuis les années 80. Ils sont tous devenus des Grendizer avec en plus « lbola lhmra », leur touche personnelle.

La France et la monarchie ont créé un Maroc où seuls les forts, une minorité, vivent convenablement et se partagent au moins 95% des richesses du pays.

Le peuple est désarmé, détruit, décimé, avili, condamné à la misère noire, à l’ignorance, à la folie, à l’exil et au suicide.
Il est enterré vivant avec la complicité intéressée des grandes puissances occidentales copropriétaires du pays avec la monarchie la plus rétrograde du monde malgré les apparences et les mensonges des médias de service, nationaux et occidentaux et des institutions onusiennes.

Auteur: Mohammed Hifad

Voir l'article depuis sa source sur Amazighworld

http://www.amazighworld.org/news/index_show.php?id=4355 http://www.amazighworld.org/news/index_show.php?id=4355





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche