Maroc : hommage à Meryam Demnati à Fès

23/01/2013 - 15:34

FES (SIWEL) — L’association amazighe Aman pour le développement durable a rendu hommage à la militante et chercheuse amazighe Meryam Demnati au Palais des Congrès de Fès.


Maryam Demnati, lors de l'hommage qui lui a été rendu. PH/Tamurt
Maryam Demnati, lors de l'hommage qui lui a été rendu. PH/Tamurt
Lors de l’ouverture de cette journée, les organisateurs ont pris la parole, tout d’abord pour souhaiter la bonne année amazighe 2963 aux habitants de Fès. La parole a été donnée par la suite aux responsables des autorités locales puis aux amis de la militante tel que Ahmed Aassid, Lahcen Oulhaj, Zoubida Fadail, Abdalallah Bouzandag et Abdeslam Boumisser, qui lui ont rendu un vibrant hommage par leur témoignage élogieux.

Madame Meryam Demnati, est membre du bureau de l’observatoire amazigh des droits et libertés et professeur-chercheur en didactique amazighe à l’institut royal de la culture amazighe (IRCAM). Elle a fait ses études de pédagogie à Bordeaux et a consacré toute sa vie à la défense des droits linguitiques et culturels amazighs au sein du mouvement amazigh de France, de Marrakech puis de Rabat. Plusieurs ouvrages à son compte : Co-auteure de l’ouvrage « Nous, Femmes autochtones d’Afrique en 1998 édité aux Pays bas, co-auteure de l’ouvrage « A l’ombre de l’Islam : minorités et minorés » en 2005 édité en Belgique, auteur des premières bandes dessinées en Amazighe et en tifinagh « Tagllidt n ayt uflla » et d’Histoires illustrées édité par l’IRCAM en 2004/2008, co-auteure de plusieurs manuels scolaires et guides de l’Amazighe « Tifawin a tamazight » de 2003 à 2011, auteurs de plusieurs articles sur l’Amazighité dans plusieurs revues et journaux nationaux ou internationaux, auteur de l’ouvrage « la langue amazighe dans le système éducatif » en 2010, édité par l’OADL, co-auteure de l’ »Appel Timouzgha pour la démocratie » le 20 Avril 2011, édition IDGL.

Meryam Demnati a aussi publié plusieurs articles dans la presse nationale et internationale et tenu des conférences au Maroc, en Algérie, en Europe et au Canada, sur la langue amazighe dans le système éducatif marocain, le linguicide programmé, la diversité culturelle et ses enjeux et la femme amazighe. L’association AMAN a tenu à rendre hommage à cette femme exceptionnelle pour le combat tenace qu’elle a mené pour la reconnaissance de l’Amazighité du Maroc et pour tous les efforts qu’elle a déployés durant trois décennies aussi bien au niveau académique qu’au niveau politique.

La rencontre s’est poursuivie par une soirée artistique amazighe en son honneur à Taddart Numidia.

Idder Idji
SIWEL 23 1534 JAN 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu