SIWEL | Agence kabyle d'information

Maroc : Les activistes Rifains réclament l’indépendance du Rif à l’occasion du 92e anniversaire de la bataille d’Anoual

23/07/2013 - 14:33

RIF (SIWEL) — A l’occasion du 92 e anniversaire de la bataille d’Anoual, qui est une bataille principale dans la guerre du Rif sous la direction de Mohamed Abdelkarim El Khattabi contre la colonisation espagnol en 21 juillet 1921, les activistes républicaines Rifains réclament l’indépendance de leurs pays occupé par l’Etat marocain depuis 1956, la date de transformation du pouvoir du protectorat espagnol au Mekhzen marocain.


Les activistes républicains du Rif ont arrivés avant-hier, le 21 juillet 2013 au site d’immortalisation de la bataille d’Anoual par le « Haut Commissariat des Anciens Résistants et Anciens Membres de L’armé de Libration » en collaboration avec les autorités locales. Les activistes Rifains manifestent contre cette immortalisation conçue principalement par les organes du gouvernement marocain qui falsifient la vérité historique du Rif, et offrent une histoire qui n'a aucune relation avec celle de la guerre du Rif contre la colonisation.

Aussi, les jeunes républicaines du Rif qui sont arrivés au site de la bataille d’Anoual où les résistants Rifains à l’époque ont tué le grand général de l’Espagne le 21 juillet 1921 « Sylvestre », manifestent contre l’occupation du territoire Rifains par les forces marocaines, et scandent des slogans forts contre le statut-quo de l’occupation. Aussi contre la marginalisation et l’ignorance de cette région par l’Etat central depuis l’indépendance inachevé de 1956, parce ce que cette immortalisation du point de vue des manifestants est une « rire Mekhzanienne » sur l’histoire des Rifains marqué par le sang.


Au même temps que les militants Rifains manifestent contre la présence du Mekhzen dans le Rif, les représentants des autorités locales et du HCARAMLL, et les chefs de l’armé et des forces de l’ordre ont préparé un plan de répression contre les manifestants pour les empêcher de manifester.

L’intervention des forces de répression et des gendarmes était sans aucune subite et en violation des articles juridiques marocains qui organisent les libertés générales et le droit de manifester. Ces forces ont tabassé plusieurs militants, qui ont fui vers les montagnes proches de la commune rurale d’Anoual.

Cette intervention répressive, s'est soldée par plusieurs blessés et un blessé grave parmi les militants.

Telle est la réaction du Mekhzen contre les jeunes militants républicains qui ont réclamé l’application du droit d’autodétermination qui garanti l’indépendance de leurs pays occupé par les l’Etat marocain, malgré que ce dernier disait que la nouvelle constitution garantira le droit de manifester et le droit de liberté d’expression…

dm/agoravox.fr
SIWEL 23 1433 JUIL 13




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu