Marches du 20 Avril : minute par minute (actualisé)

20/04/2014 - 23:55

KABYLIE (SIWEL) — L'agence kabyle d'information SIWEL couvre minute par minute le déroulement des marches simultanées en Kabylie et à l'étranger, auxquelles ont appelé le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) et le Réseau Anavad (Gouvernement provisoire kabyle en exil) pour commémorer dans l'union les Printemps kabyles de 1980 et 2001.


Manifestant kabyle blessé par les CNS algériens à Tizi-Wezzu ce 20/04/2014 (PH/Massyles Amazigh)
Manifestant kabyle blessé par les CNS algériens à Tizi-Wezzu ce 20/04/2014 (PH/Massyles Amazigh)
Couverture minute par minute du déroulement des marches, heures locales respectives, GMT+0 en Kabylie, GMT+1 pour Paris et GMT-5 pour Montréal :

Lundi 21/04/2014

- 22h30 : Yahoo News a publié une dépêche en anglais de l'AFP traitant de la répression féroce des manifestants kabyles par la police algérienne - Lire l'article -

- 21h42 : Le journal français gratuit "20 minutes" rapporte à son tour le lynchage des manifestants kabyles par la police algérienne hier à Tizi-Wezzu - Lire article -

- 17h42 : Le journal français "Le Parisien" rapporte la violente répression du mouvement berbère en Kabylie et diffuse la vidéo du lynchage des manifestants kabyles par les police algérienne. - Lire article -

- 17h20 : La chaîne de télévision publique française France24 publie un article dans lequel elle parle du lynchage dont ont été victimes hier les manifestants kabyles par les policiers algériens - Lire article -

- 17h00 : Alors qu'hier les forces de répression avaient chargé avec une sauvagerie inouïe les honnêtes marcheurs du rendez-vous immuable du 20 Avril, aujourd'hui, les troupes anti-émeutes se sont contenté de circonscrire les émeutiers que sont les repris de justice, les désoeuvrés, connus des services de police et auxquels fait appel régulièrement le directeur de la culture de Tizi-Wezzu, et directeur de campagne de Bouteflika depuis 2004, Ould Ali Lhadi, pour accomplir toutes les taches qu'exigent de lui son rôle de relais local du pouvoir. L'on comprends mieux le deux poids deux mesures...

- 16h00 : Les membres des comités estudiantins de Tizi-Wezzu déclarent se dissocier de la casse des délinquants recrutés par Ould Ali Lhadi, directeur de campagne de Bouteflika depuis 2004

- 15h15 : Des affrontements viennent d’éclater à Tizi-Wezzu entre les forces antiémeute et des délinquants notoires arabophones de la ville des génêts, petits bras ponctuels du kabyle de service et relais du pouvoir en Kabylie, Ould Ali Lhadi. Les gangs de baltaguias qui tentent de marcher de l’Université vers le centre-ville, direction la maison de la culture - où se réfugie Ould Ali depuis la veille du vote...

- 15h00 : Alors que le regroupement des étudiants kabyles devant l'université de Tizi-Wezzu, pour protester contre la répression qui s’est abattue sur la manifestation pacifique commémorant le 34éme anniversaire du 20 avril, n’avait pas été levé, des groupes de délinquants, ceux-là qu'avaient recrutés Ould Ali Lhadi, directeur de campagne de Bouteflika, se sont mêlés aux étudiants pour appeler à la casse et exiger leurs pécules à Ould Ali qui n’aurait pas tenu ses promesses de payement des 25 000 DA par personne en échange de leurs services lors de la venue de Sellal à Tizi-Wezzu...

- 13h00 : Sit-in devant l'Université Mulud At Mɛammar de Tizi-Wezzu rassemblant les étudiants pour s'enquérir de la véracité ou non de la rumeur faisant état d'un mort (étudiant), assassiné hier par les forces anti-émeutes algériennes lors de la marche empêchée du 20 avril

Dimanche 20/04/2014 :

- 23h41 : Marche nocturne à Imceddalen (Tuvirett) pour soutenir les marcheurs blessés à Tizi-Wezzu

- 22h45 : Des militants kabyles arrêtés à Semaoun. Plus de 500 manifestants assiègent actuellement le commissariat de police pour les libérer

- 14h00 : Couverture médiatique du rassemblement des Kabyles à Montréal par Radio Canada qui a envoyé à Siwel cette note : « Une centaine de Kabyles de Montréal ont manifesté, cet après-midi, sur la Place Émilie-Gamelin, au centre-ville de Montréal, répondant à l'appel du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK), une région berbérophone de l'Algérie. Les manifestants ont dénoncé la politique d'assimilation des Berbères par le régime algérien. La porte-parole du mouvement, basé à Paris, s'est déplacée à Montréal pour l'occasion. Voici Yasmina Oubouzar » enregistrement audio

- 13h00 : Début du rassemblement de la communauté kabyle du Canada au Parc Emilie-Gamelin, dans le centre-ville de Montréal, afin d’exiger le droit du peuple kabyle à son autodétermination et dire non à l'exploitation du Gaz de Schiste en Kabylie, non à l'occupation militaire de la Kabylie...

- 17h30 : Les affrontements entre manifestants kabyles et forces de répression algériennes se poursuivaient toujours à Tizi-Wezzu dans une partie de la nouvelle ville. Sur les boulevards Krim Belkacem et Amyoud, les manifestants et les forces de répression s’affrontent toujours violemment. Selon des sources médicales, la polyclinique de la nouvelle ville ne désemplit pas tant il y'a de blessés parmi les manifestants, dont le président du MAK, Bouaziz Ait-Chebbib ainsi que le Secrétaire national du MAK à l’Environnement, Kamel Chetti, plus d'une centaine de blessés et 50 arrestations, voir vidéo

- 17h00 : Sur le Parvis des Droits de l'homme à Paris, Ferhat Mehenni, le président du Gouvernement provisoire kabyle en exil fait un discours aux cotés de Kameleddine Fekhar, militant des droits de l'homme et défenseur de l'identité et de la culture mozabites et de Yella Houha, fondateur du Mouvement autonomiste Chaoui (MAC) (cf photo ci-dessous), ainsi qu'un représentant du Rif,
Rachid Oufkir

- 16h30 : Deux militants du MAK, Sofiane Haboudi et son frère Hamza ont été arrêtés par la police algérienne à Vgayet

- 15h10 : Kamira Nait Sid, présidente de l'Association de femmes de Kabylie, vice présidente du CMA pour l'Algérie, publie sur son mur FaceBook qu'elle était coincée dans un Cyber-café, porte fermée à cause des gaz lacrymogènes : "Depuis des années, je n'ai pas vu une foule aussi nombreuse et la présence des militants toutes tendances confondues, le pouvoir mafieux et assassin algérien à dépêché ses forces de répression dés la première heure pour réprimer les Kabyles. Des émeutes ont éclaté ici à Tizi-Wezzu, plusieurs blessés et arrestations à l'heure ou je vous écris"

- 15h00 : Des centaines de Kabyles sont rassemblés sur le Parvis des Droits de l'homme, à l'esplanade du Trocédero à Paris, répondant à l'appel du Réseau Anavad, instance du Gouvernement provisoire kabyle en exil (cf photo plus bas)

- 14h45 : A Vgayet, des policiers algériens en civil pourchassent les manifestants kabyles après la fin de la marche du 20 Avril (cf photo plus bas, prise à la cité Nacéria, en face du siège de la wilaya)

- 13h32 : Les webmasters du journal en ligne multilingue Tamurt.info ont dû d'urgence basculer leur site vers un serveur miroir plus puissant pour continuer à assurer l'accessibilité au contenu de ses bases de données

- 12h01 : Le journal anti-kabyle notoire El-Watan ressort un sigle désuet que certains KDS activés par le système ont tenté de ressusciter une semaine avant ce rendez-vous historique du 20 avril, en titrant "Tizi Ouzou : La police empêche la marche du Mouvement culturel berbère", plutôt que de parler du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie dont les milliers de militants ont encore ce matin risquéleur vie en résistant aux coups des CNS

- 12h00 : A Tuvirett, la forte mobilisation des manifestants du MAK a permis la libération de 9 étudiants militants, arrêtés par la police algérienne plutôt dans la matinée

- 11h45 : Devant le stade du 1er Novembre, la police tire des bombes lacrymogènes contre les manifestants. Plusieurs blessés enregistrés parmi les manifestants et les policiers devant le stade du 1er Novembre où les affrontements se poursuivent. Les policiers blessés ont été évacués au CHU de Tizi Ouzou, mais les manifestants touchés sont toujours sur place. Leur évacuation n’a pas été faite en raison de la forte présence des forces antiémeute.

- 11h40 : Des centaine de CNS arrivent en renfort, arrosant les manifestants de gaz lacrymogènes, faisant reculer les marcheurs

- 11h30 : A Tizi-Wezzu, les policiers ont cédé et la marche a pu démarrer aux cris de « pouvoir assassin », « Kabylie autonome »". Mais rapidement, les affrontements ont repris. Un important dispositif de sécurité est en place dans toute la ville.

- 11h30 : Les marcheurs parviennent à démanteler le premier cordon de sécurité des CNS qui bat en retraite, se repliant jusqu'au niveau du stade du 1er Novembre

- 11h25 : A Tizi-Wezzu, les CNS (Compagnie nationale de Sécurité) lancent des jets de pierres pour dissuader les marcheurs de progresser. La riposte citoyenne kabyle attendue intervient très vite : les affrontements sont musclés.

- 11h20 : Les sites internet de la sphère souverainiste kabyle subissent un ralentissement dû à une augmentation considérable de leur trafic

- 11h15 : Belaïd Abrika a été chassé de la marche par les manifestants à Tizi-Wezzu

- 11h05 : Présence du chanteur engagé Zedek Mulud à la marche de Tizi-Wezzu

- 11h00 : Présence du grand militant de la cause identitaire amazighe, maître Ali Brahimi à la marche de Tuvirett

- 11h00 : A Tuvirett, on peut lire sur des banderoles géantes « Non au harcèlement judiciaire de Ferhat Mehenni», « Pour l'autodétermination du peuple Kabyle», « Mon pays la kabylie », « Pouvoir assassin. Corrigez l’histoire l’Algérie n’est pas Arabe. Bouteflika, Ouyahia, Houkouma Irhabia, gouvernement terroriste. Bouteflika Ya Attika, Kabylie est hors la loi », « Rien ne peut arrêter notre détermination à vivre notre existence »

- 11h00 : Marche des Imzaviyen à Tagherdayt (Ghardaïa) avec des pancartes : "Je suis Mozabite et j'en suis fière", "Imzaviyen, Iqvayliyen, Icawiyen, Itargiyen, Icenwiyen, D-Imazighen !", "Notre pacificité est plus forte que votre répression" (cf photo plus bas)

- 11h00 : A Vgayet, des milliers de personnes ont entamé leur marche à l'heure prévue, de Targa Uzemmur vers le siège de la wilaya. Aucun incident n'est à déplorer. Les manifestants scandent des slogans hostiles au pouvoir algérien et revendiquent l’Autodétermination de la Kabylie. « Système dégage, pouvoir assassin», sont les principaux slogans scandés par les marcheurs.

- 11h00 : Les premières personnes qui tentaient d'organiser le premier carré de la marche ont été agressées par la police. S'en suivent de violents affrontements devant l’université de Tizi-Wezzu, les milliers de manifestants ont été empêchés de marcher à l'heure H en dépit de leur détermination à cause de l'impressionnant dispositif des brigades anti-émeute, l’empêchement de célébrer le 20 avril est toujours perçu comme une insulte à l’endroit du peuple kabyle. Plusieurs personnes ont été arrêtées

- 10h50 : A Tizi-Wezzu, les policiers ayant reçu l'ordre d'interdire la marche passent à l'action en réprimant violemment les marcheurs qui se préparaient à entamer l'itinéraire tracé de l'Université Ihesnawen vers l'ancienne Mairie

- 10h00 : Devant le portail de l’université de Tizi Wezzu, lieu de départ de la marche, les manifestants Kabyles étaient contraints de ne pas bouger par les forces de répression présente en nombre. Les policiers essayent de disperser la foule bien avant le début de la marche. Des appareils photos et des caméras des manifestants ont été confisqués par les policiers. Des jeunes filles et femmes Kabyles ont été insultées et bousculées par les forces du régime qui ont déployé tout leur arsenal afin d’empêcher la marche pacifique du MAK.

- 09h00 : A Tuvirett, forte présence des militants du MAK, une dizaine d’étudiants arrêtés par la police devant la gare routière alors qu’ils scandaient des slogans hostiles au pouvoir et en faveur de l’Autodétermination de la Kabylie.

- 08h00 : Les forces de répression algériennes stationnées en masse en Kabylie se sont déployées tôt ce matin sur les lieux devant accueillir les marcheurs

19/04 vers 22h : Un véhicule transportant une délégation de militants du Mouvement autonomiste chaoui (MAC) qui se dirigeait vers Tizi-Wezzu pour participer le lendemain à la marche du 20 Avril, a été intercepté par les gendarmes algériens entre El Eulma et Sétif, cela leur aura pris plus de 3 heures pour "vérifier les papiers du véhicule"...

Rappel des itinéraires et horaires des marches simultanées prévues ce dimanche 20 avril en Kabylie et à l'étranger :
- Tizi-Wezzu : 11h00 | Université Ihesnawen -> Place de l'ancienne Mairie
- Tuvirett : 11h00 | Université Akli Muhend Ulhag -> Wilaya
- Vgayet : 11h00 | Université Targa Uzemmur -> Aεemriw -> Wilaya
- Montréal : 13h00 | Rassemblement sur le Parc Émilie-Gamelin, dans le centre ville, à l'appel du MAK
- Paris : 15h00 | Rassemblement à l'esplanade du Trocadéro, sur le Parvis des Droits de l’homme, à l'appel du Réseau Anavad
- Johannesburg : 17h00 | Conférence-débat avec le vice-président de l’Anavad, Mass Lyazid Abid à partir de Johannesburg, invité de la communauté kabyle établie en Afrique du Sud

wbw
SIWEL 202355 AVR 14nbsp[

Marche du 20 Avril à Vgayet (PH/DR)
Marche du 20 Avril à Vgayet (PH/DR)

Marche des Imzaviyen (Mozabites) ce 20 Avril à Tagherdayt (Ghardaia) (PH/DR)
Marche des Imzaviyen (Mozabites) ce 20 Avril à Tagherdayt (Ghardaia) (PH/DR)

Rassemblement des Kabyles pour l'autodétermionation de la Kabylie sur le Parvis des Droits de l'homme à Paris ce 20/04/2014 (PH/Naravas)
Rassemblement des Kabyles pour l'autodétermionation de la Kabylie sur le Parvis des Droits de l'homme à Paris ce 20/04/2014 (PH/Naravas)

Marche du MAK à Vgayet ce dimanche 20 avril 2014 (PH/DR)
Marche du MAK à Vgayet ce dimanche 20 avril 2014 (PH/DR)



Le 20 avril célébré par les Imazighen au Maroc (PH/Mounir Kejji)
Le 20 avril célébré par les Imazighen au Maroc (PH/Mounir Kejji)

Des policiers algériens en civil pourchassent les manifestants kabyles après la fin de la marche du 20 Avril (PH/Maziɣ Tamurt)
Des policiers algériens en civil pourchassent les manifestants kabyles après la fin de la marche du 20 Avril (PH/Maziɣ Tamurt)

Des policiers algériens en civil pourchassent les manifestants kabyles après la fin de la marche du 20 Avril (PH/Maziɣ Tamurt)
Des policiers algériens en civil pourchassent les manifestants kabyles après la fin de la marche du 20 Avril (PH/Maziɣ Tamurt)


Marche du 20 Avril à Vgayet









Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu