Marche du MAK à l’occasion de Yennayer : des milliers de marcheurs empêchés par la police

12/01/2014 - 15:19

TIZI-WEZU (SIWEL) — Des milliers de Kabyles ont répondu favorablement à l’appel du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK). Encore une fois, le régime criminel algérien s’est illustré par la répression et l’empêchement de la marche.


Hormis l’impressionnant dispositif répressif déployé tôt dans la journée, les services de répression ont tenté aussi de dissuader les Kabyles de marcher dans les artères de la ville des Genêts.

Les Kabyles et les Mozabites ensemble lors de la marche du MAK. PH/KC
Les Kabyles et les Mozabites ensemble lors de la marche du MAK. PH/KC
Intimidations, menaces et agressions, était la réaction du pouvoir assassin algérien contre la détermination de la Kabylie de faire valoir son droit à la liberté. Sur place, des dizaines de jeunes amazighs mozabites ont rejoint la marche du MAK pour exprimer leur soutien à la cause kabyle.

De leur côté, les responsables du MAK ont dédié cette action du 1er Yennayer 2964 au peuple amazigh victime d’une répression sauvage de la part de la communauté arabe Chaâmbie et les forces de répression du régime raciste algérien.

Plusieurs militants et marcheurs du MAK ont été arrêtés. Ils étaient aussitôt libérés grâce à la détermination des militants kabyles de les faire libérer des mains de l’aile répressive du régime.

Des caméras et des appareils photos ont été confisqués aux marcheurs pour censurer encore une fois cet acte de dictature de la part du régime.

A signaler que malgré le déni officiel, la Kabylie a fait de cette journée une moment de célébration, de résistance et de fête. Les Kabyles ne se sont pas rendus au travail, ni aux écoles aujourd'hui.

dm
SIWEL 12 1519 JAN 14




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu