Marche des rappelés du service national : rassemblement, ce matin, à Tizi-Ouzou avant d’entamer la marche sur Alger

15/10/2012 - 13:26

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Des dizaines de rappelés du service national, sont actuellement au stade communal de Mirabeau, à Tizi-Ouzou. Ils se sont donné rendez-vous à la sortie de Tizi-Ouzou pour permettre aux éléments des autres coordinations de rejoindre l’action d’aujourd’hui, à savoir, une marche sur la capitale. Sur la route menant de Kabylie vers Alger, des centaines de véhicules de police sont en stationnement.


RAssemblement, sous la pluie, des rappelés ce matin à Tizi-Ouzou. PH/Siwel
RAssemblement, sous la pluie, des rappelés ce matin à Tizi-Ouzou. PH/Siwel
Sur place, Ali Babassi, porte-parole du mouvement, a indiqué à Siwel, que « 16 coordinations sont déjà sur place à Mirabeau ». Il a ajouté que « tous les éléments de ces coordinations, ont décidé, à l’unanimité de marcher sur Alger malgré la forte présence policière ».

Le président du MAK, M. Bouaziz Ait Chebib qui s’est rendu, ce matin, à la place du rassemblement, a souligné que « le mouvement autonomiste apporte son soutien sans conditions à ces rappelés, eux, a-t-il ajouté, qui ont tant donné pour l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme islamiste que le pouvoir favorise aujourd'hui ».

Sur les banderoles brandies par ces anciens militaires, ont pouvait lire « repentis mieux que nous », « où est notre droit ».
Sur la question de la réconciliation nationale prônée par Bouteflika, ces anciens lutteurs antiterroristes ont indiqué que « c’est là la preuve que cet Etat est un Etat terroriste ». Plus précis, ils ajoutent que « Bouteflika a fait des bourreaux des victimes et des victimes des bourreaux ».

L’un de ces anciens militaires a rappelé que plusieurs de leurs collègues souffrent de maladies liées au traumatisme vécu dans les maquis dans le cadre de la lutte antiterroriste. Il a informé qu’un de ses collègues de Tirmitine « s’est donné la mort le 29 septembre écoulé », car « sa situation social et psychologique est détériorée depuis son rappel à l’Armée ».

Pour rappel, ces rappelés exigent la reconnaissance de leurs efforts durant la décennie noire qu’a traversée le payé.

aai
SIWEL 151328 OCT12





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu