Marche de la CNCD à Tizi-Ouzou : Le RCD réclame le départ de Bouteflika

20/04/2011 - 13:14

TIZI OUZOU (SIWEL) — Parallèlement à la grande marche pour l'autodétermination de la Kabylie organisée par le mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), une autre marche pour le moins surprise, tant aucun appel n’avait été lancé, a été organisée par les membres de la coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD). Cette dernière regroupe une centaine de militants.


Les marcheurs de la CNCD à Tizi Ouzou
Les marcheurs de la CNCD à Tizi Ouzou
La marche a débuté vers 11h de l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou. A la tête de la marche des députés du parti politique Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) suivis des militants. Les manifestants ont scandé des « pouvoir assassin », « Bouteflika Ouyahia, houkouma Irhabia », « système dégage », « halte à l’anti-kabylisation ».

On signale la présence d'un fort dispositif sécuritaire, notamment devant la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou, où les manifestants avaient engagé des propos hostiles à l'encontre de son directeur, M. Lhadi Ould Ali.

Aucun incident n’a marqué cette marche, pourtant à chaque fois réprimée dans la capitale.

tt/btj
SIWEL 201314 AVR11

Tags : CNCD, Kabylie, marche, RCD



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu