SIWEL | Agence kabyle d'information

Marche de Yennayer du MAK : présence d'un important dispositif répressif

12/01/2012 - 10:04

TIZI-OUZOU (SIWEL) — La marche pour Yennayer du Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie a provoqué la mise en place d'un impressionnant dispositif de sécurité pour empêcher son déroulement. Pour la première fois depuis 2001, une présence policière massive est déployée pour contrer le MAK.


Dispositif de sécurité près de l'université (PH/S.A. - Siwel)
Dispositif de sécurité près de l'université (PH/S.A. - Siwel)
Depuis au moins une heure avant la marche prévue à 11 heures, toutes les voies d'accès à Tizi-Ouzou sont fermées par des barrages militaires filtrant pour empêcher les marcheurs venant des villes et villages environnants de rejoindre la marche.

Les abords de l université, point de départ de la marche sont bouclés.

Les organisateurs maintiennent la marche et sont décidés à outrepasser cette interdiction qu'ils qualifient d'« atteinte à la liberté et à la démocratie en Kabylie ».

La marche populaire qui a été programmée aujourd'hui, correspond à Yennayer, premier jour de l'an amazigh 2962. Le MAK avait lancé un appel à l'adresse des Kabyles pour se mobilier et revendiquer l'autodétermination dans le cadre d'une « large autonomie régionale ».

cc/bbi
SIWEL 121004 JAN 12




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu