Maraghna : les citoyens chassent la délégation de la Wilaya de Tizi-Ouzou et ferment le siège de la mairie accusée de complicité

18/02/2016 - 13:54

MARAGHNA (SIWEL) — A la tête d'une délégation de la Wilaya de Tizi-Ouzou, le Secrétaire général, dépêché à Illulen Umalu à la place du Wali Brahim Merad pour inaugurer sept stèles dédiées à la mémoire des martyrs de la guerre d'Algérie, en a eu pour ses frais aujourd'hui.

La délégation a été chassée par les citoyens et n'a pu procéder à l'inauguration des dites stèles.

La Mairie, accusée de complicité avec la Wilaya, à quant à elle été fermée par les citoyens. Ils reprochent au maire d'avoir reçu cette délégation officielle de l'Etat algérien et d'avoir tenté de lui faciliter les choses alors que la commune avait décidé d'ignorer l’événement et de laisser la délégation inaugurer seule le monument aux martyrs


Nna Wiza, veuve de martyr de la guerre d’Algérie, et mère de Ferhat Mehenni, déposant une gerbe de fleurs sur la tombe de son petit-fils Ameziane assassiné à Paris par les services algériens à la place de son père.(PH/DR)
Nna Wiza, veuve de martyr de la guerre d’Algérie, et mère de Ferhat Mehenni, déposant une gerbe de fleurs sur la tombe de son petit-fils Ameziane assassiné à Paris par les services algériens à la place de son père.(PH/DR)
En effet, parti remplacer son supérieur hiérarchique indésirable en Kabylie pour effectuer une visite à Illulen Umalu, le SG de la Wiliya (préfecture) de Tizi-Ouzou, à la tête d'une délégation, eu la mauvaise idée de tenter de retirer le drapeau kabyle qui flotte dans ce village. Mal lui en pris.

Tout d'abord , la délégation est arrivée à Maraghna dans l’indifférence générale des citoyens qui avaient décidé d'ignorer cette visite officielle. Les visiteurs n'ont donc trouvé personne à qui parler, encore moins délivrer un discours.

Accompagnée par le Maire de Maraghna, la délégation Wilayale est donc partie inaugurer seule la stèle aux martyrs de la guerre d'Algérie, pourtant tous de la région, à commencer par le père de Ferhat Mehenni, mort les armes à la main pendant la guerre d'Algérie.

Seulement, pour arriver au lieu où la stèle a été érigée, il faut passer par le lieu où se trouve la tombe d'Ameziane Mehenni, assassiné à Paris par les services algériens à la place de son père. Et sur les lieux, un drapeau kabyle flotte en permanence. La délégation de la wilaya a eu la mauvaise idée de tenter de retirer le drapeau kabyle... mal lui en a pris !

Surveillant de loin les agissements de la délégation coloniale, des citoyens ont vu la scène. La nouvelle s'est propagée comme une traînée de poudre et d'un coup une multitude de citoyens arrivent par vague et chassent sans ménagement la délégation de la Wilaya qui n'a même pas pu arriver jusqu'au monument aux martyrs qu'elle devait inaugurer "officiellement".

Le maire d'Illulen Umalu est quant à lui dans de sales draps. Accusé par les citoyens de sa commune de "complicité avec les services de la Wilaya", ces derniers sont tout bonnement allés fermer la mairie avec des cadenas. Il est notamment reproché au maire d'avoir reçu la délégation de la wilaya et d'avoir tenté de lui faciliter les choses dans le village, en initiant notamment une opération de nettoyage sur toute la longueur du parcours que devait emprunter les visiteurs d’un jour...

zp/cdb/wbw
SIWEL 181354 FEV 16




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu