Maâtkas- Souk El Thnine : : Mise en place d’une structure confédérative du MAK

02/10/2013 - 22:11

MAATKAS (SIWEL) - M. Bouaziz Aït-Chebib, en déplacement aujourd’hui à Souk El Thnine, commune qui dépend administrativement de la daïra de Maâtkas, a procédé à l’installation d’une structure confédérative regroupant les communes de Souk El Thnine et Maâtkas.


Maâtkas- Souk El Thnine : : Mise en place d’une structure confédérative du MAK
La composante humaine de cette nouvelle structure du MAK se compose ainsi :

Président : Yuva Yazid

Vice président : Rabah Ziani

Responsable à l’organique : Rabah Kaddour

Responsable adjoint à l’organique : Youcef Kaddour

Trésorier : Karim Badji

Trésorier adjoint : Mokrane Si Salem

Juste après son installation, l’exécutif de cette structure confédérative a assuré le président du MAK qu’il procédera à la mise en place des coordinations MAK de ces deux circonscriptions communales dans les tout prochains jours. Et en marge de la cérémonie d’installation de cette dite structure, Bouaziz Aït-Chebib a prononcé un discours à travers lequel il a développé les points portant sur la situation actuelle du MAK, projet et perspectives.

Devant une assistance très attentive, le premier responsable du MAK a d’abord souligné les raisons de la création du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie avant de mettre en exergue le chapitre portant sur le projet et les perspectives du mouvement kabyle, en l’occurrence le changement de l’actuelle appellation qui est « Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie » pour devenir « Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie ». De même, l’orateur a expliqué à l’assistance que la décision de changement d’appellation du MAK laquelle sera arrêtée officiellement lors du conseil national du MAK prévu pour le 4 du mois en cours à Bouira obéit à l’exigence des textes onusiens puisqu’il est question de l’internationalisation de la question kabyle. Autrement dit, ce n’est point pour répondre à un quelconque caprice. De là, Bouaziz Aït-Chebib assure qu’il est à présent d’une question de vie ou de mort pour la nation kabyle d’où alors la création d’un Etat kabyle qui s’impose.

Une fois ce « virage » amorcé, le président du MAK se lance dans une vision futuriste de la Kabylie, c’est-à-dire une Kabylie jouissant pleinement et entièrement de son autodétermination. Là, l’orateur puise de son glossaire économique et psychologique car il démontre, encore une fois, qu’une fois son autodétermination acquise, la Kabylie sera une authentique puissance économique et sociale.

Et revenant à la situation actuelle que vit la Kabylie et particulièrement la grande famille militante et patriotique du MAK pour démontrer aussitôt « la corrélation intime entre l’autodétermination du peuple kabyle et la chute du régime algérien actuel » d’où les obstacles que celui-ci ne cesse de dresser afin de reculer son « échéance mortelle ». Sur ce chapitre, Bouaziz Aït-Chebib a fait grandement valoir ses connaissances en matières de sciences politiques. Et entre autres obstacles que le président du MAK a dénoncés figure naturellement le point relatif aux pressions et intimidations dirigées contre les militants et cadres du MAK dont les éléments de la diaspora. Bouaziz Aït-Chebib a souligné que « bon nombre de nos cadres et militants vivant à l’étranger subissent d’innombrables casse-tête au niveau même des aéroports tant pour l’arrivée que pour le retour ». « Tout ceci, a indiqué Bouaziz Aït-Chebib, sont des facteurs fort indicateurs sur la panique du régime algérien face à la volonté de notre peuple à prendre lui-même sa destinée en main ».

Siwel avec makabylie.info



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu