MARSEILLE - DÉCÈS DE L’ARTISTE KABYLE OUIZA BACHA : CONDOLÉANCES DE FERHAT MEHENNI

06/05/2013 - 20:14

MARSEILLE (SIWEL) — Ouiza Bacha est décédée à Marseille. Monument de l’art de la poterie kabyle dont elle a, durant des décennies, révolutionné les formes à travers ses créations d’une rare finesse. La Kabylie a perdu en Ouiza Bacha l'une de ses plus illustres filles qui a voué sa vie entière à valoriser l'art plusieurs fois millénaire de la poterie kabyle.


Une oeuvre de Ouiza Bacha exposée au Musée Hyacinthe Rigaud.   "En reprenant le geste plusieurs fois ancestral des céramistes berbères, Ouiza Bacha reconduit, prolonge, réactive cette longue complicité entre la terre et la femme Kabyle" (PH/DR)
Une oeuvre de Ouiza Bacha exposée au Musée Hyacinthe Rigaud. "En reprenant le geste plusieurs fois ancestral des céramistes berbères, Ouiza Bacha reconduit, prolonge, réactive cette longue complicité entre la terre et la femme Kabyle" (PH/DR)
Ouiza Bacha est décédée à Marseille. Monument de l’art de la poterie kabyle dont elle a, durant des décennies, révolutionné les formes à travers ses créations d’une rare finesse.

Les objets d’art qu’elle avait créés avaient des motifs berbères ciselés. Elle puisait son inspiration dans la tradition potière kabyle et laisse derrière elle, une œuvre immense et inestimable

Le président du Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK), qui lui porte estime et admiration, partage la douleur de son mari et de ses enfants auxquels il présente ses sincères condoléances.

Ferhat Mehenni




Voir ci-dessous la vidéo de l'exposition de 2007 au quai Branly (Paris) sur l'art des femmes berbères. Ouiza Bacha y avait exposé ses oeuvres.

http://modules.quaibranly.fr/ideqqi/index_fr.html http://modules.quaibranly.fr/ideqqi/index_fr.html





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu