MAK : « l’assassinat d’Ameziane Mehenni visait à faire renoncer son père au projet de l'autonomie »

15/06/2011 - 14:21

TIZI-OUZOU (SIWEL) — Le Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie, MAK, pense que l’assassinat d’Ameziane Mehenni survenue à Paris le 19 juin 2004 était une tentative de dissuader son père Ferhat Mehenni dans son combat pour l’autonomie régionale.


Ameziane Mehenni (PH/DR)
Ameziane Mehenni (PH/DR)
« Outre l’élimination physique d’Ameziane, jeune cadre plein de promesses et militant sans recul, c’est Ferhat Mehenni, son père, actuellement Président du 1er Gouvernement Provisoire Kabyle (GPK) qui est visé en premier dans le but de le faire renoncer au combat pour l’autonomie de la Kabylie dont il a fondé la première structure organique pérenne qui le porte aujourd’hui encore », a affirmé le MAK dans une déclaration.

Le mouvement autonomiste que préside Mohad Larbi Tayeb a estimé que la conjonction d’intérêts d’Etats a entravé, sans le dire, les investigations ».

Il a aussi interprété cet assassinat comme « un avertissement et une intimidation pour tous les militants autonomistes de Kabylie et de la diaspora ».

Pour célébrer le 7e anniversaire de sa disparition, le MAK a décidé d’organiser une cérémonie de recueillement le samedi 18 juin 2011 à partir de 11 H 00 à Maréghna, dans la commune d’Iloula Oumalou.

uz
SIWEL 151440 JUIN 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche