MAK / Farid Djenadi à Laâziv Tanuda : La répression ne peut pas arrêter un peuple qui a décidé de se libérer

27/03/2016 - 21:48

LAAZIV TANUDA-AQVU (SIWEL) — Hier, en fin d'après midi, Farid Djenadi, cadre du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie (MAK) a animé une conférence-débat au village de Laâziv Tanuda dans la commune d'Akbou.

Cette conférence qui a eu lieu dans le cadre de la préparation de la marche du 20 avril a été suivie du lever du drapeau national kabyle.
Cet événement démontre une fois de plus que rien ni personne ne peut arrêter le MAK et ses militants qui relèvent chaque jour un nouveau défi pour libérer leur patrie : la Kabylie.


Farid Djenadi a développé les contours du Projet pour un Etat Kabyle en insistant sur le fait que le MAK ne compte que sur le peuple kabyle qui est déterminé à se libérer du joug arabo-islamique de l'Algérie coloniale. Le conférencier a répondu aux questions de l'assistance qui a été nombreuse et acquises aux idéaux du souverainisme kabyle.

Tous les volets relatifs à l'avenir de la Kabylie ont été abordés. Farid Djenadi a mis en exergue les potentialités économiques, politiques et culturelles de la Kabylie qui ne peut s'épanouir qu'en recouvrant sa souveraineté.

En guise de conclusion, l'orateur a rappelé que la répression ne fait que renforcer la détermination des militants du MAK avant de déclarer sous les applaudissements du public : "la répression ne peut pas arrêter un peuple qui a décidé de se libérer".

Larvi Yahioune, écrivain et enseignant de la langue kabyle, quant à lui, il a apporté un éclairage sur la pseudo-officialisation de Tamaight qui n'est qu'un leurre destiné à duper le peuple kabyle et le détourner de son combat libérateur. Il précise que le seul moyen de préserver la langue kabyle et la développer c'est d'instaurer un Etat kabyle démocratique, laique et social. " Une langue a besoin d'un Etat et non pas d'un pseudo-statut officiel" ; a-t-il martelé.

Avant la fin de la conférence, le président du MAK, Bouaziz Ait Chebib est intervenu par téléphone pour appeler le peuple kabyle à l'union, une condition préalable pour s'émanciper de l'Algérie coloniale. Il a saisi l'occasion pour dénoncer la répression qui s'amplifie contre le Mouvement souverainiste kabyle avant de terminer sur une note d'espoir: " l'heure de la victoire est très proche, d'où la panique du pouvoir colonial d'Alger. Le 20 avril sera un autre tournant historique de la grande marche du peuple kabyle sur la voie de sa libération".


Ci-après le communiqué de la coordination MAK d'Aqvu

Afraniman i Tmurt n Iqvayliyen

Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie

Coordination d'Aqvu

Communiqué.


La coordination MAK AQVU tient premièrement à adresser ses remerciements les plus sincères aux habitants du village Tanuda, pour leur chaleureux accueil et les bonnes conditions qu’ils ont assurées, pour le bon déroulement de la conférence-débat et l’installation de leur section locale.

C’est aux coups de 16h30 que la conférence a commencé avec un discours de mass Farid Djenadi, qui a relaté l’histoire de notre pays Kabyle depuis l’ère près-coloniale (française), mettant l’accent sur les périodes importantes et les multiples trahisons qu’a subi notre peuple, afin que les présents comprennent au mieux, ce qui a amené à la création légitime de notre mouvement libérateur. Mass Djenadi a surtout insisté sur le besoin vital qu’a notre peuple, de créer et d’assoir son propre état, qui servirait au mieux ses intérêts et qui assurerait la survie de ses coutumes, sa langue et son existence parmi tous les autres peuples du monde. Le conférencier a également évoqué la question économique, rassurant la population qu’il y a maints et différents moyens qui puissent assurer un avenir radieux et notre belle Kabylie.

Après quoi, s’est joint au rendez-vous le président du MAK mass Bouaziz Ait Chebib par moyen téléphonique, qui s’est navré de ne pas avoir pu assister en personne à l’événement, à cause de la pression qu’il subit depuis plusieurs fois, mais surtout après la réussite du congrès, qui s’est tenu en fin février passé. De plus qu’il avait animé un meeting le matin même a Iwadiyen et que celui-ci avait duré plus de temps que prévu, en raison de la répression exercée par les services de désordre algériens, appuyés par leurs sbires voyous qu’ils s’arrangent à déplacer à toute occasion. Toutefois, le sang froid et la détermination de nos frères à Iwadiyen ont permis de réussir le meeting sans incidents, démontrant une nouvelle fois que le nationalisme Kabyle s’éveille de plus en plus en chacun des citoyens de notre pays.
Mass Bouaziz s’est dit enchanté de voir la population Kabyle unie et solidaire en ces temps difficiles, mais que justement, c’est cette solidarité qui assurera la concrétisation de notre idéal, qui n’est autre que d’arracher notre liberté des mains de ces voyous en costumes, qui nous l’ont subtilisée par la ruse et la traitrise.

Après cela, les présents ont eu libre parole pour s’exprimer et poser des questions, auxquelles ont répondu conjointement mass Farid Djenadi et Larbi Yahioun, des réponses qui ont valu de chaleureux applaudissements du public présent. Suite à quoi, il a été procédé à l’installation de la section Tanuda et la détermination des membres de son bureau exécutif.
C’est à une heure assez tardive, qu’il a été procédé au lever du drapeau Kabyle à la place du village, sous les airs de l’hymne national Kabyle, suivi du serment d’allégeance au drapeau.
Les habitants du village ne voulaient toujours pas en finir se disant très heureux et fiers d’avoir accueilli l’événement, et qu’ils comptent réitérer bientôt.

La coordination MAK AQVU, tient finalement à exprimer sa gratitude et ses chaleureux remerciement à mass Farid Djenadi pour sa générosité d’efforts, lui qui est resté jusqu’au bout de l’événement, malgré la fatigue et le long chemin qui lui restait à faire après cela. C’est bien grâce à la détermination et la disponibilité de nos cadres, que nous gardons cette ardeur et ce feu qui nous animent, avec leur doux parfum de liberté.

Coordination MAK AQVU.
Le responsable à la communication,
Nounour MEZI.

cdb,
SIWEL 272148 MAR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu