« M. Sellal, la Kabylie ne peut être que kabyle ! », contribution de Salem At Seyd

08/06/2016 - 21:25

CONTRIBUTION (SIWEL) — Lors d'une rencontre entre le gouvernement algérien et des syndicats, le 05 Juin, le premier ministre algérien, Abdelmalek Sellal, a déclaré que « Tout Algérien a sa place dans ce pays ». Sellal, en tenant de tels propos, fait dans l'ironie ou a finit par admettre malgré lui que les kabyles ne sont pas algériens mais uniquement des kabyles. En tout cas cette direction a fait réagir un de nos fidèles lecteurs, que nous reproduisons ci-dessous.


Lors de sa 19 ème conférence tripartite (Gouvernement algérien, UGTA et Patronat), Abdelmalek Sellal, premier ministre du gouvernement de l’Algérie a déclaré ceci :

« Tout Algérien a sa place dans ce pays et peut participer à son édification. Mais revendiquer sa place implique d’admettre aussi que les autres ont droit à la leurs. C’est le cœur du message de la politique de réconciliation nationale par le peuple souverain et dont nous ne devons jamais dévier ». Il a le sens de l'ironie M. Sellal.

La sécession avec la Kabylie

Lors de la promulgation de la révision constitutionnelle le 6 mars 2016, l’Etat algérien a fait sécession avec la Kabylie. En effet, votre constitution déclare dans son texte fondateur que l’Algérie est une « Terre arabe ». Cela est impensable pour un kabyle. En promulguant une telle chose, l’Etat algérien déclare de fait la sécession avec la Kabylie. M. Sellal a-t-il oublié que la loi kabyle proscrit toute forme d'aliénation de sa terre ? A-t-il oublié que le peuple kabyle a été le fer de lance de la décolonisation de l’Afrique du Nord ?
La kabylie ? Un petit pays pour un grand peuple. L’Algérie ? Un grand pays pour… Arrêtons là l’ironie et revenons aux choses sérieuses.

Le Droit kabyle !

Les lois kabyles ne disposent pas que vous puissiez aliéner nos terres… Surtout quand il s’agit de les aliéner aux arabes du Golf. En vertu de nos lois kabyles, la constitution algérienne ne saurait s’appliquer en Kabylie. Cette Loi Kabyle, ce Droit kabyle ont poussé les kabyles à se soulever en 1871 et à mettre fin à la situation coloniale le 1er Novembre 1954 et le 3 juillet 1962. La « Kabylie arabe » est impensable au même titre jadis que la « Kabylie française ». Il n’y a de place en ce monde que pour une « Kabylie kabyle ».

Comment le gouvernement de Sellal peut-il accepter de promulguer une telle chose ? En tant que bons citoyens de Kabylie, nous sommes amenés à douter de l’état civil de Ouyahia et de Lamamra. Quant à Sellal, nous sommes plus enclins à comprendre. Etant natif de Constantine, capitale de la Culture Arabe en 2015, quoi de plus normal ? Par contre, nous ne comprenons pas la présence de ce premier ministre d’une Terre Arabe devant la tombe de Dda Lmulud. Le plus farouche opposant à votre « Algérie Terre Arabe ». Quant à la gerbe de fleur devant la celle de Matoub … Cela dépasse l’entendement !

La Kabylie est une Terre kabyle !

Le peuple kabyle est unanime là-dessus : la Kabylie est une Terre Kabyle ! Il l’a clairement montré au monde ainsi qu’à l’Etat algérien arabe le 20 avril 2016. Le succès international de la marche kabyle, en Kabylie et au sein de sa diaspora en est une vive démonstration. La forêt de drapeaux nationaux kabyles pendant ces marches est un fait incontestable.

La décolonisation

« Tout algérien a sa place dans ce pays ». Les kabyles sont d’accord avec Sellal. Le silence des peuples qui composent l’espace algérien semble aller en ce sens… Après tout, si les peuples d'Algérie veulent donner constitutionnellement leurs terres aux arabes, que peuvent bien y faire les kabyles ? Un nouveau 1er novembre 1954 pour décoloniser l’espace algérien ? Non ! Cette fois-ci, les kabyles ne s'occuperont que de la Kabylie. Et surtout, on va économiser nos morts. Il y a d’autres façons de se décoloniser. Nous préserverons nos vies de citoyen(ne)s pour promouvoir la « question de l’indépendance kabyle » devant l’ONU. Quant à la question de l’indépendance des Aures, du Constantinois, de l’Algérois, de l’Oranie, du Mzab etc... Elle concerne chacun de ces peuples. Nous espérons simplement, s’ils choisissent cette voie, qu’ils aient tous la sagesse du peuple kabyle et optent pour une solution politique.

Vous pouvez faire de l’Algérie ce que bon vous semble. Vous pouvez même en faire une b[Algérie française]b… Désormais ce n’est plus le problème de notre peuple. Nous, on va s’attacher à libérer nos terres de toutes formes de colonisation, à commencer par celle à laquelle s'attache votre gouvernement.

Les citoyen(ne)s de la Kabylie libre et souveraine sont à leur place en Kabylie. Nous n’allons pas édifier votre pays arabe M. Sellal. Nous allons plutôt refonder notre Etat, écrire notre constitution et proclamer l’indépendance de la Kabylie au jour du référendum d’autodétermination.

Peuple kabyle ! Réveille toi, ils vont changer ton nom. Ils s’apprêtent à changer « Adrar n Nif » en « Djebel Leqmayel ! »

Salem At Seyd



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu