Libye : le président du CNT assure que la Libye sera une nation musulmane « modérée »

24/10/2011 - 22:11

BENGHAZI (SIWEL) — Le président du Conseil de transition national, Moustafa Abdel Jalil, a tenu aujourd'hui à adoucir sa position, moins de 24 heures après avoir déclaré que la charia serait la base de toute législation de la nouvelle Libye, lors de la cérémonie de proclamation de la libération du pays.


Moustafa Abdel Jalil, le président du CNT, au milieu des combattants libyens à Benghazi. (Photo : AP)
Moustafa Abdel Jalil, le président du CNT, au milieu des combattants libyens à Benghazi. (Photo : AP)
« Je voudrais rassurer la communauté internationale en affirmant que nous, les Libyens, sommes musulmans, mais des musulmans modérés » a déclaré Moustafa Abdel Jalil pour tenter de rassurer les bailleurs et soutiens occidentaux du CNT, qui avaient montré leur vigilance suite aux déclarations faites dimanche annonçant l'introduction de la loi islamique.

Sa tentative de conciliation fait allusion à la difficulté du CNT d'obtenir un juste équilibre entre les exigences des laïques et celles des groupes islamistes qui ont eu à jouer un rôle important dans le soulèvement contre le régime de Kadhafi.

L'Union européenne a manifesté auprès des nouvelles autorités libyennes sa volonté que les droits de l'homme soient respectés, ceci après que M. Jalil ait déclaré dans son discours de dimanche que l'interdiction de la polygamie est une loi qui devrait être balayée.

Alain Juppé, le ministre français des Affaires étrangères, a déclaré: «Nous serons attentifs à ce que les valeurs que nous avons défendues aux côtés du peuple libyen soient respectées».

wbw
SIWEL 242211 OCT 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu