Libye : le CNT accusé d'exactions dans les Monts Nefousa

13/07/2011 - 15:36

TRIPOLI ( SIWEL) — L'organisation Human Rights Watch accuse le CNT ( Conseil National de transition ) d'exactions : habitations incendiées, hôpitaux pillés, civils violentés, dans la zone des Monts berbères de Nefousa,


Les rebelles dans les Monts Nafousa (PHOTO: DR)
Les rebelles dans les Monts Nafousa (PHOTO: DR)
La déclaration intervient à travers un communiqué de l’organisation de défense des droits de l’Homme, Human Rights Watch (HRW). Les rebelles libyens se seraient rendus responsables de violences en juin et juillet, dans la région des Monts Nefousa, une région montagneuse à majorité berbère au sud de la capitale et où la France, a récemment reconnu avoir procédé à des parachutages d'armes légères.

« Dans quatre villages capturés par les rebelles dans les monts Nefousa ces derniers mois, les rebelles et leurs sympathisants ont saccagé des biens, brûlé des habitations, pillé des hôpitaux, des maisons et des commerces ainsi que violenté des personnes soupçonnées de soutenir les forces gouvernementales », dénonce l'organisation HRW.

Le numéro deux de la rébellion libyenne, Mahmoud Jibril, a réfuté aujourd'hui mercredi ces accusations.

« Ce n'est plus le cas dans les zones libérées », a répondu Mahmoud Jibril à la presse qui l'interrogeait sur ces accusations publiées ce matin même, à l'issue d'une réunion avec les chefs de la diplomatie des trois pays du Benelux ( Belgique, Luxembourg, Pays-Bas).

uz
SIWEL 131536 JUIL11





Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche