Libye : des intellectuels algériens dénoncent la position officielle d’Alger

27/04/2011 - 17:50

ALGER (SIWEL) — Une motion de soutien à la révolution libyenne et dénonçant le « silence complice » des autorités algériennes sur les massacres perpétrées par les forces de Mouammar Kadhafi, circule depuis aujourd’hui, et reprise notamment par le porte-voix de l’opposition libyenne, Libya El-Youm.


Signée par une vingtaine de personnalités connues, dont des politiques, à l’image de l’ex-secrétaire général du FLN, Abdelhamid Mehri, l’ancien membre du HCE, Ali Haroun, de l’ancien premier ministre Ahmed Benbitour, des écrivains comme Waciny Laredj, Amine Zaoui, Ahlam Mostgnanemi, et la journaliste de la chaîne Al Jazeera, Khadidja Bernguenna, et des comédiens comme Mohamed Chelouche et Bahia Rachedi. Ces personnalités dénoncent « la position et le silence des autorités algériennes quant à ce qui se passe chez nos voisins ».

Les signataires expliquent que la position du gouvernement algérien « ne reflète pas l’engagement traditionnel du peuple algérien en faveur des révolutions populaires. »

A rappeler que le Conseil national de transition libyen a accusé, à plusieurs reprises, l'Algérie d'avoir fourni des armes et des moyens de transport pour les troupes de Kadhafi.

ma
SIWEL 271754 AVR 11




Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu