Lettre ouverte de Ferhat Mehenni aux anciens maquisards kabyles, aux enfants de Chouhadas et aux membres du Mouvement associatif kabyle

14/04/2016 - 16:57

EXIL (SIWEL) - Ferhat Mehenni, président de l'Anavad (Gouvernement Provisoire Kabyle) s'est adressé dans une lettre ouverte à ceux que démarche le pouvoir colonial algérien contre la Kabylie et le MAK.

Ci-après la lettre dans son intégralité :


À mes aînés, les anciens maquisards kabyles,
À mes frères d’infortune les enfants de chouhadas,
Aux membres du Mouvement associatif kabyle.

Azul seg ul n tegmatt d yisegh.


Les Walis chargés d’écraser les Kabyles vous ont convoqués pour vous dresser contre vos frères qui se battent pour notre honneur et pour la liberté de nos enfants.

En vous actionnant contre le MAK, le pouvoir colonial algérien veut vous faire passer, aux yeux du reste des Kabyles, pour des traîtres à la cause de la Kabylie. Il cherche à vous rabaisser, à attenter à votre réputation et à votre honneur. Il veut vous avilir.

Je suis sûr que vous n’allez pas jouer son jeu et que notre fraternité et notre dignité en tant que peuple kabyle passe en priorité aussi bien chez chacun d’entre vous comme chez chacun d’entre nous tous. Nous sommes un peuple digne, ferme et soudé.

Je vous invite personnellement à ne pas obéir à nos ennemis. Je vous appelle à rejoindre tous en masse les marches du MAK le 20 avril 2016 pour montrer au monde entier combien nous méritons la liberté au même titre que les grands peuples de ce monde.

Si nos parents s’étaient battus contre le colonialisme français ce n’était pas pour tomber dans le colonialisme algérien mais pour continuer notre chemin vers la liberté.

Le MAK n’est pas contre les Algériens. Il les respecte mais se bat pacifiquement pour la liberté et la dignité du peuple kabyle.

Nous n’oublierons jamais les sacrifices d’Amirouche, Abane, Krim et de centaines de milliers d’autres de la guerre d’indépendance. Mais nous n’avons pas le droit d’oublier ceux que l’Etat colonial algérien a assassiné au Printemps Noir, ceux exécutés par l’islamo-terrorisme dans les années 90, les personnalités kabyles assassinées par la dictature algérienne durant la période de Boumediene et de Chadli, les 497 maquisards du FFS de 1963-65, ou enfin ceux liquidés dans les maquis pendant la guerre d’Algérie (Abane, Bennai, Ait Menguellet ou Ould Hamouda…)

Toute cette histoire est la nôtre. Nous l’assumons et nous l’entretenons mais surtout nous la continuons. C’est votre mission et c’est la mission du MAK. Soyons tous avec lui.
Nous sommes des Kabyles et nous aimons la Kabylie par-dessus tout. Nous avons pour devoir de la chérir, de la protéger et de la LIBÉRER.

L’Histoire de notre liberté nous attend. Le monde entier nous regarde. À nous d’être à la hauteur de la grandeur du peuple kabyle et du sacrifice de nos devanciers et de nos ancêtres.

Fraternellement
Gmat wen
Ferhat At Sɛid (Mehenni)

Exil : 14/04/2016

SIWEL 141657 AVR 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu