Lettre ouverte à Lounes Matoub et l’Armada des Ancêtres kabyles, par Yidir

27/06/2016 - 03:03

Lwenas a Gma, ay Imawlan,
Ass a, d ass amcum !
Affar ivɣa ad imeɣ afrag aqvayli !
Dans votre lignée, voici notre ultime combat et notre certaine victoire.

L’urgence pour la Kabylie de ce 25 juin 2016
Un Président, une Première ministre et un super ministre de l’Economie.

Avec la formidable et innovante démarche de l'Anavad et du MAK, nous allons enfin rapatrier tous les pouvoirs en Kabylie et entre les mains des kabyles :


Toutes les institutions de l’État kabyle, quelles soient politiques, juridiques, économiques, socio-éducatives, financières seront bâties à l’image de ce qu’est la Kabylie : Laïques, solidaires et respectueuses de nos valeurs et ouvertes aux normes internationales en cours.


Lettre ouverte à Lounes Matoub et l’Armada des Ancêtres kabyles, par Yidir
Oui, nous pouvons rivaliser avec le reste du monde et nous n’avons aucun complexe à proposer nos expertises avérées dans des secteurs économiques enrichissants pour la Kabylie et son peuple.
Nous avons le meilleur levier pour ce faire : L’élément humain, son génie et sa matière grise qui vaut tout le pétrole du monde.
De par le monde, le génie Kabyle fait tourner la roue économique en France, au Canada …
C’est cela Taqvaylit (*) au sens propre et figuré.
Je vous dis cela et je suis certain que vous avez, vous aussi lecteur, en tête des noms kabyles qui pourraient être des leaders économiques de pointe.

Ce sont ces ressources grises qui feront l’honneur, la fierté, la richesse et la prospérité d’une Kabylie posée enfin sur son vrai socle fait d’institutions fondées par et pour les Kabyles et la Kabylie.

Tous et toutes avec notre Président de l'Anavad, Monsieur Ferhat Mehenni, et le Président du MAK, Monsieur Bouaziz Ait-Chebib.
Dans la démarche de l'Anavad-MAK, on met l’effort et l’énergie dans la construction, la réalisation et la concrétisation.

Désormais le peuple kabyle ne gaspillera plus ses énergies dans des revendications à des instances ‘’nationales’’ algériennes ! Car revendiquer encore de l’Algérie en 2016, c’est :
- Reconnaître implicitement les ‘’lois’’ et les ‘’institutions’’ de ce pays colonial,
- Reconnaître implicitement la force de son ‘’droit’’ tout aussi colonial,
- Accepter implicitement l’infériorité du droit kabyle ancestral face au ‘’droit’’ algérien d’essence arabo-islamique,
- Ne pas retenir les leçons des terribles et sanglantes épreuves que sont 1963, …, 1976, 1980, 25 juin 1998, Avril 2001, 14 juin 2001, Avril 2014

Cette traversée du désert algérien a duré un demi-siècle et surtout, a coûté trop cher en vies kabyles ravies à la Kabylie qui les pleure encore.

Deux générations de kabyles qui ont vécu apatrides car l’État kabyle est ce vide intériorisé par chacun d’entre-nous !
Il n’est jamais trop tard pour se construire un chez soi. Le moment est désormais venu de construire :
1- Notre pays : La Kabylie, libre et indépendante.
2- Un État Kabyle : A notre image et fondé sur nos valeurs.

Cette traversée du désert algérien est un labyrinthe sans issue.
Ce labyrinthe algérien emprisonne Tamazight pour la vampiriser de son âme et la recracher livide en caractères arabes.

Ce labyrinthe algérien veut placer le pays kabyle en terre ‘’arabe’’ et ‘’musulmane’’, ce labyrinthe tue, phagocyte, triche avec l’histoire, le présent et l’avenir de nos enfants.

Non, nous n’avons pas le droit de rester spectateurs.

Tous et toutes avec le Président de l'Anavad, Monsieur Ferhat Mehenni et son Gouvernement Provisoire kabyle en exil.
Tous et toutes avec le Président du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie, Monsieur Bouaziz Ait-Chebib et ses compagnons en terre de Kabylie.

Je le répète : Nous n’avons pas le droit de rester spectateurs : Donner un dinar, un euro, un dollar, un conseil, une tape d’encouragement sur l’épaule, un drapeau national Kabyle, un sandwich, un plein d’essence pour la voiture, un email d’encouragement, tagmatt, Talwit, La3naya, Tadukli, …

Lettre ouverte à Lounes Matoub et l’Armada des Ancêtres kabyles, par Yidir
Le moindre ‘’petit’’ geste, répété par milliers est une force pour faire tourner positivement la roue du pays kabyle vers un avenir meilleur et apaisé.


Lettre ouverte à Lounes Matoub et l’Armada des Ancêtres kabyles, par Yidir
L'Anavad et le MAK doivent redoubler d’efforts pour protéger la Kabylie, son Héritage matériel et immatériel, ses futures générations kabyles de la disparition planifiée constitutionnellement et clairement écrite ‘’à terme’’ par l’Algérie officielle.

Vive la Kabylie éternelle, libre et indépendante. Vive l'Anavad et le MAK.
Forces et honneurs aux filles et fils de Kabylie qui avancent.
Repose en paix a Lwenas a Gma, ‘’ … tarwa n lahlal, atas degs id mazal ! …’’.

(*) Valeurs kabyles.

Yidir
SIWEL 270303 JUN 16



Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu