Lettre d'un Amazigh aux peuples du Monde : Avons-nous le droit de choisir nos assassins ?

07/11/2012 - 22:46

TAMAZGHA-Berbèrie (SIWEL) — Nous les peuples amazighs d’Afrique du Nord dont le seul tort est d’aimer la liberté, dont le seul tort est d’avoir une culture millénaire, dont le seul tort est d’avoir une terre riche qui attire les rapaces du monde entier.


Nous que les occidentaux et les orientaux ont de tout temps colonisés, nous qui n’avons jamais colonisé aucun peuple, nous qui n’avons jamais accepté de cautionner l’esclavagisme et affranchissons naturellement une fois sur nos territoires, les noirs africains vendu par les occidentaux.

Nous qui n’avons jamais construit de prisons et qui avions su nous organiser de sorte à bannir le crime dans nos cités, nous qui continuions de nous faire discrets dans vos pays qui nous accueillent au point de paraître inexistants, nous qui sommes nés avec les valeurs universelles de laïcité et de démocratie.

Nous refusons d’êtres assassinés par ceux qui prônent les nobles valeurs de l’humanité, derrière lesquelles ils se cachent pour nous anéantir, nous refusons d’être assassiné par le prix Nobel de la paix, nous refusons d’être assassinés par la gauche française au nom des valeurs humanistes, au nom des valeurs de tolérance et de solidarité.

Avons-nous le droit de choisir nos assassins ? Pouvons nous demander à vos dirigeants de montrer leurs vrais visages pour que nous puissions nous battre jusqu’au dernier? Peuvent ils se démarquer de vous leurs peuples aux noms desquelles ils sont sur le point d’appliquer la solution finale à notre endroit ?
Oui, nous sommes près à mourir pour nos droits, pour notre liberté et pour notre existence.

Aux peuples d’Amérique, aux peuples d’Europe, exigez la vérité de ceux que vous choisissez, démarquez vous du soutien et de la caution qu’accordent ceux que vous avez élus aux criminels qui nous gouvernent, aux islamistes terroristes à travers lesquels ils justifient notre mort, notre fin et notre soumission.

Exigez votre droit de rester innocents, de rester nos frères, de rester nos amis, nous les peuples amazighs qui ne demandent que notre droit de vivre libres sur nos territoires déjà largement tailladés par les barbares de tout genre.

Montrez que vous refusez de porter la responsabilité des massacres à venir dans l’Azawad, des massacres à venir en Kabylie, sur tous les territoires amazighs. Cette Afrique vendue et violée par ceux qui prétendent nous représenter se libérera de force ou de grès, cette Afrique confisquée saura reconnaitre ses amis et ne pardonnera jamais à ceux qui veulent la soumettre à la barbarie.

L’Afrique du Nord se libérera, les peuples d’Afrique du Nord se soulèveront et emporteront dans leur souffle les dictateurs et leurs complices, les gangsters et leurs criminels qui instaurent le chaos et sèment la mort.

L’Afrique du Nord libre de demain vous regarde, elle vous demande de choisir, elle vous demande d’assumer votre responsabilité devant l’histoire.

Les amazighs d’Afrique du nord sont une chance pour vous que le péril vert menace, l’avidité de vos dirigeants finira par vous engloutir vous aussi, finira par abolir votre raison, vos principes et vos fondements.


SIWEL 072246 NOV 12







Kabylie | Afrique du nord | Politique | International | Sport | Culture | Economie / Finances | Sciences Tech



Recherche

Dépêches en continu